Quatre juges de la CADH élus par le Conseil exécutif de l'UA

Charm el-Cheikh- Egypte (PANA) -- Le Conseil exécutif de l'Union africaine a procédé, samedi soir, à l'élection de nouveaux membres de la Cour africaine des droits de l'Homme et des peuples et du Comité des experts sur les droits et le bien-être de l'Enfant, à Charm el-Cheikh, en Egypte, a appris la PANA dimanche sur place.
Ainsi, quatre nouveaux juges ont été élus pour un mandat de six ans.
Il s'agit de Mme Sophia A.
B.
Akuffo du Ghana, M.
Githu Muigai du Kenya, M.
Joseoph Nyamihama Mulenga de l'Ouganda et M.
Bernard Makgabo Ngoepe de l'Afrique du Sud.
Ils remplacent quatre juges qui avaient été élus lors de la huitième session ordinaire du Conseil exécutif tenue en janvier 2006 à Banjul en Gambie dont le mandat a expiré cette année.
Le Protocole relatif à la Charte africaine des droits de l'Homme et des peuples portant création d'une Cour africaine des droits de l'Homme et des peuples stipule que la Cour se compose de onze juges, ressortissants des Etats membres de l'UA, élus à titre personnel parmi des juristes jouissant d'une très haute autorité morale, d'une compétence et expérience juridique, judiciaire ou académique reconnue dans le domaine des droits de l'Homme et des peuples.
Conformément au Protocole, la parité a été assurée lors de cette élection.
A cet égard, pour donner un contenu significatif à la notion de parité, les Etats parties devraient veiller à ce qu'au moins l'une des personnes qu'ils désigneront comme candidats soit une femme.
Par ailleurs, le Conseil exécutif a aussi procédé à l'élection de quatre nouveaux membres du Comité africain d'experts sur les droits et le bien-être de l'enfant en remplacement de quatre membres dont le mandat arrive à expiration cette année et qui ne sont pas rééligibles.
Les quatre membres nommés sont: M.
Cyprien Adébayo Yanclo du Bénin, Mme Agnès Kaboré du Burkina Faso, M.
Andrianirainy Rasamoely de Madagascar et Mme Maryam Uwais du Nigeria.

29 juin 2008 16:30:00




xhtml CSS