Publication des portraits robots des acteurs de la double attaque terroriste du 2 mars à Ouagadougou

Ouagadougou, Burkina Faso (PANA) - La Gendarmerie nationale a publié, mardi soir, sept portraits robots des terroristes qui avaient attaqué, le 2 mars dernier, le siège de l’état-major des Armées du Burkina Faso et l’ambassade de France à Ouagadougou.

Sur les images publiées dans la presse et les réseaux sociaux par la Gendarmerie, on aperçoit des visages jeunes de sept personnes, alors que le bilan officiel communiqué à l’issue des attaques faisait état de huit assaillants abattus et huit soldats burkinabè tués.

"Avez-vous déjà aperçu ou rencontré les individus dont les portraits robots suivent ? Avez-vous été en contact avec eux d’une quelconque manière ? Avez-vous des informations sur leur entourage, leurs fréquentations ou leurs déplacements?", peut-on lire sous les images.

"Vos témoignages et vos informations seront d’un grand concours dans le cadre d’une enquête de Police judiciaire en cours", poursuit le texte.

Pour le Parquet burkinabè, des complicités au sein de l’armée burkinabè avec les terroristes ne sont pas exclues, car les enquêtes ont permis d’interpeller huit personnes dont un militaire burkinabè radié et deux autres militaires en activité.

La double attaque du 2 mars contre l’ambassade de France à Ouagadougou et le siège de l’état-major des Armées est intervenue deux ans après celles du "Café Capuccino" en janvier 2016 (une trentaine de morts) et  celle du Restaurant "Aziz Istanbul" en août 2017 (une vingtaine de morts).
-0- PANA NDT/JSG/IBA 11avr2018

11 avril 2018 09:53:15




xhtml CSS