Projet de référendum d'Abyei : Washington fait machine arrière

Addis-Abeba- Ethiopie (PANA) -- A la veille d'une réunion ministérielle du Conseil de sécurité de l'ONU et d'un sommet du Conseil de paix et sécurité de l'Union africaine, le gouvernement américain semble revenir sur sa proposition initiale de laisser les Soudanais décider de leur sort à travers le vote référendaire d'Abyei.
La proposition de régler le différend nord-sud sur la région d'Abyei, le point critique de la guerre pour le pétrole au Soudan, avait été faite par un vétéran de la politique américaine, le sénateur John Danforth, alors émissaire spécial du président George Bush au Soudan, durant les négociations visant à mettre fin à la guerre dans ce pays.
Mais les Etats-Unis proposent d'abandonner le référendum sur Abyei du 9 janvier 2011, en faveur d'un règlement négocié entre le président Omar El- Bashir et le vice-président Salva Kiir, sur le statut de ce district riche en pétrole, décrit par le défunt leader sud-soudanais, John Garang, comme la partie la plus difficile de cette guerre.
Le Conseil de sécurité se réunit le 16 novembre au niveau ministériel pour discuter du référendum, un point essentiel du plan de six ans du Soudan pour renouer avec la démocratie.
L'élection présidentielle devrait suivre 18 mois plus tard, si le Sud-Soudan vote en faveur de son indépendance, comme prévu dans l'accord signé en 2005 après plus de 21 années de guerre entre le nord et le sud.
Les dirigeants africains dont les pays siègent actuellement au Conseil de paix et de sécurité prévoient aussi de se réunir le 30 novembre à Tripoli, en Libye, pour discuter du prochain référendum.
Le guide libyen Mouammar Khadhafi, dont le pays assure la présidence tournante du Conseil, devrait présider la réunion.
Les Etats-Unis font pression pour un règlement négocié dans lequel le National Congress Party (NCP) du président El-Beshir laisserait tomber ses prétentions sur Abyei, en échange d'un partage de ses revenus pétroliers si le Sud fait sécession.
La proposition américaine vise à éviter un référendum séparé sur le statut de cette région soudanaise riche en pétrole en échange d'un accord avec le Sud Soudan sur le partage des revenus tirés du pétrole.
Le Commissaire de l'UA à la paix et la sécurité, Ramtane Lamamra, affirme que des négociations ont été initiées entre le président El-Beshir et son vice président Kiir, en vue de trouver une solution.
La région d'Abyei détient la clé du règlement de la crise potentielle qui risque d'éclater après le vote en janvier.
Les tribus de la région sont par ailleurs divisées sur lesquelles d'entre elles ont le droit de participer au vote.

11 novembre 2010 19:09:00




xhtml CSS