Près de 2.900 cas de violences sexuelles rapportés en 2014 au Nord-Est de la RD Congo

Kinshasa, RD Congo (PANA) - Près de 2.900 cas de violences sexuelles basées sur le genre ont été rapportés en 2014, dans 6 territoires sur les 24 que compte la province Orientale (Nord-Est de la RD Congo), a indiqué mercredi, au cours du point de presse hebdomadaire de l’ONU, le porte-parole du Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA), Yvon Edoumou.

Selon M. Edoumou, 91% des cas ont été rapportés dans le district de l’Ituri, tandis que d’autres ont eu lieu dans les districts du Bas et Haut Uélé.

Les auteurs de ces actes, a-t-il souligné, sont principalement  les civils (75%), suivis des miliciens et des groupes armés (18%), ainsi que des forces de l’ordre (7%).

Plus de 60% des victimes n’ont pas eu accès aux soins médicaux à cause notamment du manque d’appui financier, tandis que 95% n’ont pas bénéficié des services judiciaires. L’impunité est un des facteurs qui ne contribuent pas à la régression du phénomène.

Grâce à un financement du gouvernement canadien, 6 structures sanitaires ont pu bénéficier d’un soutien sur un ensemble de 36 zones de santé en Ituri. Les acteurs intervenant dans la lutte contre les violences sexuelles basées sur le genre ont besoin des financements supplémentaires pour la prise en charge des victimes.
-0- PANA KON/IS/SOC 08avr2015

08 Abril 2015 20:47:19




xhtml CSS