Près de 100 enfants séparés des groupes armés dans deux semaines au Nord-Kivu (Rdc)

Kinshasa, Rd Congo (PANA) - Près de 100 enfants ont été séparés, au cours des deux dernières semaines, des groupes armés au Nord-Kivu, notamment le groupe des rebelles rwandais des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (Fdlr), ainsi que des groupes Mayi Mayi Nyatura, Rahiya Mutomboki et Ndc Cheka, indique un communiqué des Nations unies publié mercredi à Kinshasa.

Au total, plus de 1070 enfants associés aux groupes armés ont été documentés par la section Protection de l’enfant de la  Mission des Nations unies pour la stabilisation en Rd Congo (Monusco) en 2015.

La Monusco rappelle que la vie d’un enfant dans un groupe armé est une horreur et demande aux leaders des groupes armés de libérer les enfants dans leurs rangs. « Ce sont des enfants, pas des soldats. Nous exhortons le gouvernement de la Rd Congo à arrêter et à poursuivre les auteurs de ces crimes », souligne la Monusco.

Outre le recrutement forcé, souvent par l’enlèvement violent, les enfants sont témoins des atrocités et sont parfois obligés de les perpétrer. Au moins 73 enfants ont été tués ou mutilés à la suite de violences liées au conflit cette année.

La Monusco réaffirme avec force que ce phénomène doit cesser pour le bien-être des enfants.

-0-PANA    KON/BEH/SOC        22 juil 2015

22 juillet 2015 22:01:34




xhtml CSS