Près d’un millier de femmes âgées exclues au Burkina Faso en 2016

Ouagadougou, Burkina Faso (PANA) - Au total, 926 personnes pour la plupart des femmes, victimes d’exclusion sociale, ont été enregistrées dans 13 centres d’accueil au Burkina Faso  en 2016 et seulement 61 sont retournées dans leurs familles respectives, a-t-on appris auprès du ministère de la Femme.

Dans une déclaration publiée ce mercredi, le ministère souligne qu’outre les cas spécifiques d'exclusions pour des allégations de sorcellerie, on note des exclusions de filles en difficulté, bannies ou chassées pour avoir pris une grossesse ou pour avoir refusé un mariage forcé.

Ainsi, en ce qui concerne l’exclusion des filles pour raison de grossesse, l’Hôtel maternel de Ouagadougou en a accueilli et hébergé 205 sur la période de 2007 à 2016, alors que des cas de  femmes exclues socialement pour refus du lévirat ont été recensés.

Pour le ministère de la Femme, la célébration de la Journée internationale de la femme par le Burkina Faso, sur le thème: "La valeur morale de la personne humaine: responsabilité des communautés dans la lutte contre l’exclusion sociale des femmes" offre l'occasion de dresser le bilan des progrès accomplis dans la promotion de l'égalité du Genre.

Elle permet aussi de passer en revue les difficultés que les femmes doivent surmonter dans la société et les moyens à mettre en œuvre pour améliorer leur condition.
-0- PANA NDT/JSG/IBA 01mar2017

01 mars 2017 12:05:23




xhtml CSS