Première session de la Haute Autorité de la Communication au Mali

Bamako, Mali (PANA) - Le président de la Haute autorité de la communication (HAC), Fodié Touré, a annoncé la fermeture prochaine de 47 radios lors de l'ouverture, vendredi à Bamako, de la première session ordinaire de cette structure qui prendra, à l'occasion, d’autres mesures rigoureuses pour «assainir» le secteur de la communication, a appris la PANA samedi, auprès de la HAC.

Selon la même source, la session qui s'étalera sur un mois, va surtout chercher à mettre en œuvre les résolutions de la session inaugurale de la HAC tenue en mai 2015, notamment la définition des modalités d’action pour assainir le secteur des radios privées, de l’adoption des textes de régularisation des services privés de radio et de télévision et de la signature de conventions avec les services de communication.

L’assainissement du secteur de la communication nécessite, selon le premier responsable de la HAC, la prise de mesures rigoureuses, surtout des sanctions contre les services qui ne respectent pas la loi. Selon lui, des mises en demeure de fermeture ont été ainsi envoyées à des radios qui ne respectent pas les règles. Depuis mars 2017, 47 radios privées ont reçu l’ordre de fermer.

La HAC s’attaquera aussi à la règlementation de la presse en ligne, car ce secteur évolue au Mali sans être encadré par la loi. La publicité aussi fera l’objet d’une réglementation, étant donné que les agences de communication se sont multipliées à hauteur de plusieurs centaines, alors que seulement une dizaine répond aux critères.

Des mesures relatives à la délivrance de la carte de presse, à l’aide à la presse et à la convention collective pour les journalistes seront également examinées par cette session.

Créée il y a un peu plus d'une année, la HAC est une structure dont la mission principale est de réguler le secteur des médias audiovisuels qui évoluent dans le désordre total au Mali depuis l'avènement du multipartisme intégral dans ce pays en 1991.

Elle comprend neuf membres dont trois désignés par le président de la République, trois par le président de l'Assemblée nationale et trois autres par les associations de presse.
-0- PANA GT/IS/SOC 15avr2017

15 avril 2017 15:29:09




xhtml CSS