Précisions du ministre du Transport après la fin du détournement de l'avion libyen à Malte

Tripoli, Libye (PANA) - Le ministre libyen des Transports du gouvernement d'union nationale, Milad Matoug, a affirmé que les pirates qui ont détourné l'avion d'Afriqiyah Airways ce vendredi n'avaient qu'une seule demande, celle d'obtenir le droit d'asile à Malte.

Concernant les mesures qui doivent être prises par le ministère des Transports pour éviter que pareil cas ne se reproduise, M. Maatoug a indiqué lors d'une conférence de presse vendredi à Tripoli, que les procédures de sécurité seront réexaminées et des normes mondiales seront mises en place dans les aéroports du pays.

"Nous nous sommes engagés à trouver les lacunes de la sécurité. En Libye, malgré les conditions dans lesquelles nous vivons, nous n'avions jamais subi de telles violations dans le passé, et nous allons travailler pour les prévenir, en collaboration avec les ministères de la Défense et de l'Intérieur".

Il a rassuré, lors d'une conférence de presse d'urgence tenue au siège du gouvernement, les familles et tous les Libyens, que les passagers sont en bonne santé et reçoivent les soins nécessaires de la part des autorités maltaises. Il a salué les efforts déployés par le Conseil présidentiel et les ministères des Transports, des Affaires étrangères et l'Administration de l'aviation civile pour gérer la crise à travers des communications avec le gouvernement maltais.

Il a indiqué que Ahmed Maitig, vice-président du Conseil présidentiel, se rendra en compagnie du ministre des Transports à Malte pour ramener les passagers qui ont débarqué à l'aéroport de la Valette, après que le gouvernement maltais a autorisé l'avion détourné à atterrir.

Un avion de la  compagnies aérienne libyenne, Afriqiyah Airways, qui se dirigeait vendredi de l'aéroport Tamaneht dans la ville de Sebha (sud) à l'aéroport Maatiga de Tripoli transportant 111 passagers, a été forcé de faire cap sous la menace des pirates, vers l'aéroport de la Valette, à Malte.

Le détournement a eu une heureuse fin avec la libération de tous les passagers, des membres de l'équipage et l'emprisonnement des pirates qui sont des partisans de l'ancien dirigeant libyen, Mouammar Kadhafi.
-0-  PANA  BY/TBM/SOC   24dec2016

24 décembre 2016 10:35:15




xhtml CSS