Pour une meilleure prise en charge de la jeunesse africaine

Cotonou- Bénin (PANA) -- Les représentants de la jeunesse au Forum des partis politiques, des médias et de la Société civile sur la consolidation de la paix en Afrique de l'Ouest, qui s'est achevé vendredi à Cotonou, ont plaidé pour une meilleure prise en compte de la jeunesse africaine.
Dans une résolution lue à la clôture des travaux, les jeunes des pays membres de la CEDEAO, du Cameroun et de la Mauritanie participant aux assises de Cotonou invitent l'institution régionale (CEDEAO) à concevoir et à mettre en place une politique sous-régionale de jeunesse répondant aux exigences du temps.
Ils exigent des différents gouvernements une meilleure prise en compte des centres d'intérêts des jeunes dans les programmes de développement économique, social et culturel, ainsi qu'une responsabilisation accrue au sommet de l'Etat à l'instar du Sénégal.
Des partis politiques, les jeunes Africains souhaitent une prise en charge effective et responsable de l'éducation et de la formation, tout en préconisant plus de responsabilisation à l'intérieur des formations politiques.
La Société civile est, pour sa part, invitée à coordonner et harmoniser ses diverses actions à l'égard des jeunes et avec eux, tout en continuant à oeuvrer pour les changements sociaux escomptés.
Selon la résolution, les médias se doivent, à leur niveau, de promouvoir l'action des jeunes par la multiplicité et la diversité des émissions permettant à cette couche sociale d'échanger et de communiquer sur les conditions de leur propre développement.
Les jeunes, qui représentent plus de 55% de la population sous- régionale, constituent la couche la plus défavorisée et la plus vulnérable.
Alors qu'ils ne représentent que 3% de la population ouest- africaine, les adultes de plus de 59 ans mobilisent en leurs mains toutes les instances de décision et des responsabilités au niveau des partis politiques, des institutions locales, nationales et sous-régionales.
Initié par le Club de veille sur la paix et la sécurité en Afrique de l'Ouest et le Club du Sahel et de l'Afrique de l'Ouest, le Forum des partis politiques, des médias et de la Société civile sur la consolidation de la paix en Afrique de l'Ouest, a pris fin vendredi.
Il a regroupé pendant quatre jours quelque 300 participants en provenance de 18 pays d'Afrique et d'ailleurs.

01 july 2005 17:13:00




xhtml CSS