Pont aérien du PAM entre l'Ethiopie et le Darfour

Addis Abeba- Ethiopie (PANA) -- Le Programme alimentaire mondial (PAM) a commencé, mercredi, une distribution aérienne de nourritures enrichies depuis Addis Abeba, en Ethiopie, juqu'à la région du Darfour en proie à la guerre dans l'Ouest du Soudan, pour venir en aide aux populations les plus vulnérables, dont un million de personnes ayant abandonné leurs domiciles pour fuir le conflit.
Selon deux experts du PAM, des avions cargo Ilyushin feront 44 voyages à Nyale au Sud du Darfour et El Fasher au Nord du Darfour pour transporter 2.
000 tonnes de farine Famix riche en micronutriment -suffisant pour nourrir quelques 300.
000 personnes pendant un mois.
Cette aide humanitaire estimée à 827.
000 de dollars est commandée par le PAM et produite par trois usines près d'Addis Abeba.
"Nous avons lancé ce pont aérien pour venir en aide aux populations sérieusement nécessiteuses du Darfour.
Sans cette nourriture enrichie, les vies des milliers d'enfants, de femmes enceintes ou qui allaitent seront exposés à cause de la propagation de sévères maladies de malnutrition notées dans cette région déchirée par la guerre", a déclaré Abnezer Ngowi, directeur du PAM en Ethiopie.
L'Ethiopie elle-même a besoin de plus de 700.
000 tonnes de nourritures pour sept millions de personnes affectées par la sécheresse et la pauvreté, mais la nourriture enrichie est produite par des sociétés pour les marchés locaux et internationaux.
Le PAM a déclaré qu'il était entrain d'accélérer la distribution des vivres au Darfour et espère nourrir près de 700.
000 personnes en juin.
La farine "Famix" est un mélange nutritionnel de nourriture pour les enfants, les femmes enceintes et celles qui allaitent.
L'agence onusienne estime que 1,2 million en octobre, et à deux millions en décembre, le nombre de personnes qui seront dans le besoin.
Les bénéficiaires comprendront les familles appauvries par un mauvais hivernage et la hausse des prix, même si elles ne sont pas déplacées.
Le début de l'hivernage a causé des problèmes aux transporteurs et aux camions chargés de nourritures qui luttent pour traverser les rivières saisonnières durant les fortes pluies.
Malgré l'extrême urgence relative à la distribution de vivres de base aux populations sinistrées du Darfour, le PAM a déclaré ne pas avoir reçu toute la nourriture nécessaire, car il n'a obtenu que 32% des fonds nécessaires pour faire son travail jusqu'à la fin de l'année.
Le déficit est estimé à plus de 130 millions de dollars, selon l'agence onusienne.
Le conflit entre les rebelles et les milices au Darfour a commencé en février 2003.
Un cessez-le-feu signé le 8 avril 2004, a été largement suivi, mais les milices en maraude continuent leurs exactions sur les civils.
Des milliers de personnes ont quitté leurs maisons et villages à cause des viols et des massacres que les milices exercent sur elles.

30 juin 2004 22:36:00




xhtml CSS