Plusieurs partis et organisations de la société civile condamnent les actes racistes contre des Noirs africains

Tunis, Tunisie (PANA) - Plusieurs partis politiques et organisations de la société civile ont condamné mercredi les actes, à la fois physiques et verbaux racistes, perpétrés par des Tunisiens contre des ressortissants d'Afrique subsaharienne, à la suite de la défaite de l'équipe nationale de football de Tunisie, éliminée par la Guinée équatoriale en quarts de finale de la Coupe d'Afrique des Nations de football (CAN).

Le mouvement islamiste, Ennahdha, a publié un communiqué dans lequel il a vigoureusement condamné les violences physique et verbales et les propos racistes dont ont été victimes ‘’les hôtes de la Tunisie’’, notamment des étudiants subsahariens.

Selon le mouvement, ''ce qui s'est passé est aux antipodes des valeurs de l'Islam et son esprit qui se base sur l'égalité, la tolérance et le respect des êtres humains sans aucune considération. Ces valeurs, a-t-il ajouté, ''condamnent le racisme''.

Le mouvement a affirmé que la Tunisie réaffirme sa fierté de son appartenance et l'appartenance africaine de tous les Tunisiens, insistant sur le fait que l'avenir de la Tunisie se trouve en Afrique.

De son côté, le membre du mouvement des médecins contre la dictature, Zafer Allah Chafii, a appelé l'autorité tunisienne pour les droits de l'homme à organiser une conférence nationale urgente contre la discrimination raciale en Tunisie, à la suite des vagues de violences et de propos racistes qui ont visé un certain nombre de ressortissants africains et des Tunisiens noirs.

-0- PANA AD/IN/BEH/SOC    03 février 2015

03 فبراير 2015 22:30:03




xhtml CSS