Plusieurs millions de Kenyans en situation d'urgence alimentaire

Nairobi- Kenya (PANA) -- Avec la sécheresse qui persiste dans certaines parties de leur pays, plusieurs millions de Kenyans se trouvent en situation d'urgence alimentaire, indique le Programme alimentaire mondial (PAM), dans une déclaration publiée samedi à Nairobi.
Selon le PAM, le Kenya a besoin d'au moins 124.
000 tonnes d'aide alimentaire pour nourrir 3,1 millions de personnes jusqu'à la fin mars 2002, cela malgré les pluies qui se sont abattues récemment sur le pays et l'amélioration des conditions de culture.
Les Nations unies estiment le coût de l'opération d'urgence alimentaire à 61 millions Dollars.
"Les pénuries de nourriture demeurent très sérieuses dans au moins 13 départements au Kenya", a déclaré le Directeur par intérim du PAM au Kenya, David Fletcher.
"L'appauvrissement de milliers de familles les a rendues incapables de nourrir leurs enfants.
Il est donc essentiel, que nous puissions les nourrir jusqu'aux prochaines récoltes", a-t-il ajouté.
Une récente mission d'évaluation du PAM montre qu'au moment où de longues pluies saisonnières ont un peu soulagé à l'est et au sud du Kenya, la sécheresse continue de dévaster le centre et le nord du pays.
Les zones les plus affectées sont celles situées au nord, au nord-ouest et dans les provinces de la Rift Valley qui abritent les communautés pastorales et agropastorales.
Dans ces zones, les pluies ont été à la fois tardives, irrégulières et insuffisantes pour permettre une régénération des activités pastorales et agricoles.
Les jeunes gens qui sont robustes et forts vont très loin, jusqu'en Ethiopie et en Somalie, avec leurs troupeaux pour de nouveaux pâturages, laissant derrière eux les femmes, les enfants et les vieillards.
Les femmes, qui représentent environ 51% de la population de ces zones, sont particulièrement vulnérables, de même que les enfants, au manque de lait et de viande.
Les propriétaires de troupeaux ont déjà beaucoup souffert des pertes de bétails, et les rapports des groupes d'assistance indiquent que beaucoup d'animaux continuent de mourir ou sont dans des conditions difficiles, surtout la zone de Mandera.
Dans le cadre de son programme de lutte contre la sécheresse, le PAM continuera d'apporter de la nourriture supplémentaire à plus 287.
000 enfants de moins de 5 ans de même qu'à 84.
000 femmes allaitant ou enceintes dans zones bénéficiant de l'assistance alimentaire.
En outre, plus de 1,3 million d'écoliers vont avoir droit à un repas de midi à travers le programme alimentaire scolaire du PAM.
L'agence travaille en étroite collaboration avec le gouvernement kenyan, qui a déjà contribué pour plus de 100.
000 tonnes de maïs depuis le début de l'opération de secours, en février 2000.
"Vu les bonnes récoltes dans certaines zones du Kenya, les donateurs sont surtout invités à verser de l'argent pour acheter la production locale de maïs", a dit Fletcher.
Au cours de l'année 2000, dans une opération qui a couvert 86% du pays, le PAM a assisté plus 4,4 millions de personnes victimes des effets de la sécheresse, rappelle-t-on.

05 août 2001 10:08:00




xhtml CSS