Plus de 60 femmes sénégalaises au Congo bénéficient d’un fonds d’investissement

Brazzaville, Congo (PANA) – Le gouvernement sénégalais vient d’accorder un chèque de 150 millions de FCFA à 64 femmes originaires du Sénégal évoluant dans la restauration, la coiffure et le petit commerce, en vue de leur permettre d’exercer des activités génératrices de revenus, a annoncé l'ambassadrice du Sénégal au Congo, Mme Batoura Kane Niang.

Selon le quotidien pro-gouvernemental "Les Dépêches de Brazzaville", le diplomate sénégalais a affirmé que : "c’est une initiative du président de la République, Macky Sall, qui a entrepris des travaux et de grands projets dans tous les domaines de développement", estimant que l’émigration pose d’énormes problèmes; la femme se trouvant au début et à la fin de tout développement, il faut donc l'aider en lui octroyant un financement".

Pour bénéficier de cet appui financier remboursable dans les 18 prochains mois, les bénéficiaires doivent être titulaires de la carte consulaire, détentrices d’une carte de séjour du pays hôte et avoir une activité génératrice de revenus.

"Nous avons sélectionné les femmes qui mènent une activité de développement, celles qui ont l’esprit de créativité et celles qui sont en règle avec l’administration congolaise. C’est aussi une façon pour nous d’encourager nos ressortissants à se mettre en règle", a indiqué Mme Batoura Kane Niang, ajoutant qu’à Brazzaville, nous avons recensé à peu près une centaine de femmes.

"Les 64 femmes qui ont été sélectionnées évoluent dans la restauration, dans la coiffure et dans des petits commerces", a précisé la diplomate sénégalaise.

Selon elle, le président Macky Sall a promis d’augmenter ces fonds de 50 millions de FCFA dans les cinq ans, en vue d’atteindre 300 millions de FCFA au bout de trois ou quatre ans pour pouvoir financer les projets de toutes les femmes sénégalaises vivant au Congo. La somme remboursée permettra d’aider d’autres femmes en attente de fonds.

Mme Batoura Kane Niang, qui s’adressait à ses compatriotes, les a invitées à mener leurs activités dans la transparence et la légalité afin de "contribuer au développement du Congo, en payant toutes les taxes liées au commerce".

-0- PANA MB/TBM/SOC   24fev2015

24 février 2015 19:34:44




xhtml CSS