Plus de 38.000 déplacés internes recensés dans l'ouest de la Côte d'Ivoire

Dakar, Sénégal (PANA) - Plus de 38 000 déplacés internes ont été recensés dans les localités de Duékoué, Guiglo, Man, Danané, Binhouye et Zouhan Houin, dans l'Ouest de la Côte d'Ivoire et les 30% sont hébergés dans des familles d’accueil qui devront désormais faire face à des charges supplémentaires considérables, indique un communiqué du bureau de Coordination des activités humanitaires des Nations unies (OCHA), publié jeudi à Dakar.

Selon le document, ces statistiques sont les résultats d’un exercice de recensement des populations déplacées mené du 31 janvier au 07 février 2011,  par le Haut-commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR), de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), du Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), CARITAS et la Croix Rouge ivoirienne,  en collaboration avec les autorités locales, suite aux violences inter-communautaires dans les régions du Moyen Cavally et des Montagnes qui ont contraint les populations à trouver refuge dans des zones plus sécurisées.

Toutefois, ce nombre de déplacés pourrait être plus important, alors que des personnes ont fui au delà de cette zone et n’ont pas pu encore être identifiées, révèle la même source.

Cet exercice conjoint de recensement va permettre de mieux évaluer le profil des déplacés et leurs besoins en vue d’assurer leur protection, d’améliorer la gestion des sites d’accueil, d’apporter de façon coordonnée et rapide l’assistance nécessaire et de rechercher des solutions durables. Les agences des Nations unies et les organisations non gouvernementales avec leurs partenaires locaux ont réaffirmé leur soutien sans faille aux autorités locales dans leur volonté de trouver des solutions durables.

"Il est indispensable de se pencher dès maintenant sur la recherche de solutions durables pour le retour dans la dignité de ces personnes chez elles et cela implique un travail assidu avec les autorités et les communautés pour renforcer la cohésion sociale, dissiper les craintes et créer un environnement favorable au retour", a rappelé M. Ndolamb Ngokwey, cordonnateur humanitaire en Côte d’Ivoire.

Depuis le début de la crise, les acteurs humanitaires présents en Côte d’Ivoire ont pu apporter une assistance d’urgence aux déplacés internes en termes de vivres, d’eau et assainissement, d’abris, de protection et d’éducation. En effet, des vivres ont été distribués à plus de 13 000 personnes à Danané, Man et Duékoué ; l’assainissement a été amélioré par la construction de latrines et l’accès à l’eau potable facilité grâce au renforcement du système de stockage et de distribution.

Mais, au regard du nombre croissant des déplacés internes, il urge de mobiliser rapidement des ressources pour pouvoir répondre aux besoins urgents de ces populations et des communautés hôtes, soutient OCHA.

-0- PANA COU/TBM/SOC  10février2011

10 février 2011 20:16:56




xhtml CSS