Plus de 3.700 enfants guéris de la malnutrition dans l’Est de la RD Congo

Kinshasa, RD Congo (PANA) - Au cours des six derniers mois, plus de 3.700 enfants, âgés de 6 mois à 5 ans, sont sortis des centres de traitement de la malnutrition des territoires de Kailo et Kabambare, dans la province du Maniema, à l’est de la RD Congo, grâce à un programme intensif de l’Ong internationale Coopi, indique une note du Bureau pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) transmise jeudi à la PANA.

Selon ce document, ces enfants représentent 95 pc de tous ceux qui y avaient été admis et ont été guéris de la malnutrition, un fléau qui ravage cette province enclavée, jadis considérée comme un des principaux greniers de la RD Congo.

Ce programme, dont l’objectif principal était de contribuer à réduire les décès liés à la malnutrition aigüe sévère, a aussi permis de former plus de 100 agents et personnels sanitaires et 144 relais communautaires sur la prise en charge intégrée de la malnutrition aigüe.

La malnutrition touche cinq territoires sur les sept que compte la province du Maniema.

Selon la dernière enquête nutritionnelle menée par le Programme national de nutrition, les taux de prévalence de la malnutrition aigüe globale et de la malnutrition aigüe sévère chez les enfants de moins de 5 ans sont au-dessus des seuils d’alerte respectifs de 10 pc et 2 pc.

Les territoires de Kailo et de Kabambare sont les plus affectés avec les taux de malnutrition aigüe au-dessus du seuil d’intervention d’urgence.

D’après le Programme national de nutrition, les causes de la malnutrition aigüe chez les enfants et les femmes sont l'insécurité alimentaire due à la forte baisse de la production vivrière, maraîchère et animale, la faiblesse du pouvoir d’achat de la population liée à la grande pauvreté, la mauvaise pratique de l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant et la propension à privilégier les activités minières sur les travaux champêtres.
-0- PANA KON/JSG/IBA 25juin2015


25 juin 2015 11:37:18




xhtml CSS