Plus de 13 millions $ du PAM au Congo pour l'aide alimentaire

Brazzaville- Congo (PANA) -- Le programme alimentaire mondial (PAM) vient d'octroyer au Congo 13 millions de dollars pour une assistance alimentaire à 177.
850 Congolais, a annoncé lundi à Brazzaville une source proche du ministère du Plan et de l'Aménagement du territoire.
Le représentant du "PAM" au Congo, Benedict Fultang, et le ministre congolais du Plan et de l'Aménagement du territoire, Pierre Moussa, ont signé ce week-end à Brazzaville une lettre d'entente.
Le but poursuivi par les deux parties est de contribuer à l'amélioration de la sécurité alimentaire des personnes démunies et affectées par les conflits et le redressement socio-économique des zones affectées, a dit Fultang.
L'aide alimentaire ne doit pas constituer un frein à la production locale ou perturber le marché local en matière alimentaire, car elle peut créer des habitudes de consommation qui peuvent être néfastes à la longue à la population et la rendre totalement dépendante, a indiqué le représentant du "PAM" au Congo.
Ce programme s'articule autour de deux grands axes, notamment l'amélioration du statut nutritionnel des groupes les plus vulnérables.
Le programme visera aussi la distribution générale de rations alimentaires à des personnes vulnérables admises dans les centres d'accueil, la fourniture de rations supplémentaires à des personnes souffrant de malnutrition, l'appui à la relance de la production agricole par la distribution des semences et la distribution de rations familiales de vivres à 2.
400 ménages composés en majeure partie de personnes vulnérables vivant avec La contribution à la création d'emplois et l'acquisition de compétences permettant la réinsertion socio-économique dans les zones affectées par les conflits et au sein des groupes vulnérables dans le reste du pays, font également partie des priorités.
C'est ainsi que la réinsertion socio-économique des jeunes se fera par leur enrôlement dans des activités de 'Vivres contre travail' (VCT) qui constituent une possibilité d'emploi à court terme, tout en favorisant leur auto-suffisance alimentaire et leur autonomie ainsi que le renforcement des capacités des populations pour leur permettre de reconstruire les infrastructures socio- économiques de base détruits par les conflits répétés.
Selon Fultang, ce projet qui sera mis en chantier par la signature de cette lettre d'entente est la réponse à l'appel du gouvernement congolais au "PAM" afin de soutenir son programme intérimaire post-conflit à travers une assistance aux populations affectées.

19 juillet 2004 14:06:00




xhtml CSS