Pluie de candidatures à Sun City pour le futur GUNT congolais

Sun City- Afrique du Sud (PANA) -- Le leader des Forces Novatrices pour l'Union et la Solidarité (FONUS), Joseph Olenga Nkoy, a annoncé vendredi, sa candidature au poste de Premier ministre de la transition.
Cette candidature a été annoncée au moment où tous les délégués au dialogue inter-congolais évacuaient, le temps du week-end, la cité touristique de Sun City où se tient depuis le 25 février, ce forum visant à ramener la paix en la République Démocratique du Congo et à doter le pays d'un gouvernement de transition (GUNT) ayant l'appui de toute les populations congolaises.
Motivant sa candidature, Joseph Olenga Nkoy estime que les belligérants sont conflictuels et ne peuvent pas facilement oublier leurs divergences pour s'occuper de l'intérêt national.
Le même argumentaire a été également évoqué par le leader de l'UDPS (Union pour le Démocratie et le Progrès Social), Etienne Tshisekedi wa Mulumba, qui avait annoncé sa candidature au poste de président de la République et chef de gouvernement à son arrivée à Sun City, au début de la semaine passée.
M.
Katebe Katoto dont le nom ne sort pas des lèvres des journalistes, en souvenir des cadeaux somptueux qu'il ne s'était pas privé à offrir à certains d'entre eux à Addis-Abeba lors de la première phase du dialogue inter-congolais, a lui aussi annoncé sa candidature à la présidence de la République avant même son arrivée à Sun City.
Il justifie lui aussi, ses ambitions, par le fait que les belligérants ne pourront pas être en mesure de se dépasser pour gérer la transition d'une manière non conflictuelle.
Pour les belligérants eux-mêmes, il n'est pas question de donner le pouvoir à des gens qui ne se sont pas suffisamment sacrifiés pour obtenir la démocratie.
Ils n'ont pas d'expérience dans la gestion directe des hommes et des problèmes des populations congolaises, a lancé un délégué de l'opposition armée, à la sortie de la salle de réunion nouvellement construite à Sun Village.
Mais le Gouvernement de la République Démocratique du Congo estime que la présidence et les postes ministériels ne sont pas vacants en RD Congo.
Il n'est pas question non plus, de donner une prime de guerre aux rebelles, en leur laissant tous les postes importants dans le gouvernement et toutes les institutions de l'Etat.
Pourtant, le ministre Kikaya Bin Karubi a reconnu jeudi dernier, au cours d'une conférence de presse, qu'Olivier Kamitatu peut être un bon Premier ministre, dévoilant de l'avis de certains observateurs, les intentions du gouvernement d'aller vite à l'intégration des rebelles dans toutes les structures de l'Etat.
Pour leur part, la majorité des délégués des forces vives, cinquième composante du dialogue inter-congolais, trouvent que les politiciens veulent encore faire louper au peuple congolais l'occasion de créer un Etat de Droit à partir des assises de Sun City.
Ils souhaitent vivement, que les thèmes pertinents à l'ordre du jour de Sun City, soient débattus en priorité, et dans les principes, plutôt que de penser obstinément à une distribution des postes.
Ce point n'aurait dû être abordé à leur avis, qu'après avoir mis en place tous les mécanismes du nouvel ordre politique en République Démocratique du Congo.

16 Março 2002 13:02:00




xhtml CSS