Plaidoyer pour la revalorisation de la profession d'enseignant à Maurice

Port-Louis, Maurice (PANA) - La ministre mauricienne de l'Education, Mme Leela Devi Dookun-Luchoomun, a plaidé pour la revalorisation de la profession d'enseignant à l'occasion de la célébration, ce lundi, de la Journée mondiale des enseignants.

Mme Dookun-Luchoomum a notamment souligné la nécessité de revaloriser la profession, non seulement au profit des enseignants et des élèves, mais aussi de la société, dans son ensemble, afin de reconnaître le rôle crucial que jouent les enseignants pour construire l'avenir.

Selon elle, le travail que font les éducateurs est trop important pour qu’on ne lui donne pas le respect qui lui est dû.

"On prône une éducation de qualité qui offre la promesse d’un meilleur niveau de vie. Toutefois, il ne peut y avoir d’éducation de qualité sans enseignants compétents et motivés. Enseigner c’est inspirer, c’est libérer le potentiel de l’enfant", a-t-elle souligné.  

"Vous jouez un rôle indispensable dans la formation des esprits et des comportements des générations futures afin que celles-ci relèvent les nouveaux défis et profitent des opportunités de la Mondialisation", a-t-elle ajouté en s'adressant aux enseignants.  

La ministre a également plaidé pour l'intégration dans l'enseignement et l'apprentissage des thèmes-clé du développement durable, le changement climatique, la prévention des catastrophes, la biodiversité, la réduction de la pauvreté ou la consommation durable.

Selon elle, cela "implique l'adoption de méthodes pédagogiques participatives visant à motiver et autonomiser les apprenants pour qu'ils modifient leurs comportements et deviennent les acteurs futurs du développement durable".

"L'acquisition de compétences permettant aux apprenants de développer leur esprit critique, d'imaginer des scénarii prospectifs et de prendre des décisions communes devient donc de rigueur", a estimé la ministre.
-0- PANA NA/JSG/IBA 05oct2015

05 octobre 2015 10:13:05




xhtml CSS