Ping: "l'UA, organe suprême de promotion de la démocratie"

Charm El Sheikh- Egypte (PANA) -- Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Jean Ping a déclaré que l'organisation continentale restera l'organe suprême de surveillance et de promotion de la démocratie en Afrique et s'est engagé à renforcer sa suprématie et sa crédibilité.
"Nous allons jouer le rôle de protecteur pour ne pas dire observateur.
Si nous voyons une violation des idéaux démocratiques sur lesquels les ةtats africains s'étaient entendus de respecter, nous devons entreprendre des actions", a dit M.
Ping au cours d'une conférence de presse, vendredi à Charm El Cheikh en Egypte.
S'exprimant des heures après la fermeture des bureaux de vote du deuxième tour de la présidentielle zimbabwéenne, M.
Ping a déclaré que l'UA reste stricte dans l'application des principes démocratiques.
"Ces idéaux ne sont pas mes propres principes.
Nous avons convenu dans la Constitution que nous n'accepterons aucun changement antidémocratique de gouvernement.
Il est interdit d'accéder au pouvoir en usant de la force et lorsque vous accédez au pouvoir par d'autres moyens que les élections démocratiquement organisées, vous ne serez pas reconnus", a dit M.
Ping.
La constitution, qui est un guide pour les ةtats membres de l'organisation continentale a été signée par les dirigeants africains à Lomé en 2001.
A Charm el Sheikh où les ministres des Affaires étrangères de l'UA se réunissaient pour préparer l'agenda de la réunion des chefs d'Etat prévue du 30 juin au 1er juillet, a déclaré que toutes les tentatives de prendre le pouvoir par la force restent illégales.
"Le régime de Ndjamena (Tchad) a été attaqué et si les insurgés arrivent au pouvoir nous les exclurons", a déclaré M.
Ping, sans établir de lien entre les événements qui se sont passés en février dans le pays et le scrutin présidentiel au Zimbabwe.
Le nouveau patron de l'UA, a déclaré que l'organisation attend de voir les actions qui seront entreprises par les "autorités du Zimbabwe" après le scrutin présidentiel.
"L'UA est l'organe suprême, vous ne pouvez pas l'ignorer.
Nous devons attendre les décisions prises par les autorités du Zimbabwe.
Une fois qu'elles seront prises, vous me demanderez d'aller plus loin", a t-il dit.

28 juin 2008 12:15:00




xhtml CSS