Périple du DG de la BADEA en Afrique du Sud et de l'Est

Rabat- Maroc (PANA) -- Le directeur général de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA), Medhat Lotfy, effectue actuellement une tournée dans quatre pays d'Afrique subaharienne et de l'Est ayant bénéficié du soutien de cette institution financière, a indiqué dimanche, un communiqué de la banque, publié à Rabat.
Lors de cette tournée, qui se poursuivra jusqu'au 15 janvier, M.
Lotfy devra avoir des entretiens consacrés à l'examen des relations de coopération entre la banque et ces pays, selon le communiqué.
Il aura également des séances de travail avec de hauts responsables du Swaziland, du Mozambique, du Zimbabwe et du Kenya.
M.
Lotfy devra également examiner, avec ses interlocuteurs, les moyens de renforcer cette coopération, suivant les priorités de chacun des pays concernés et dans le cadre des orientations fixées par le 5ème Plan quinquennal (2005- 2009), dont le montant total des engagements s'élève à 900 millions de dollars, soit un accroissement de 225 millions de dollars (+33,3%) par rapport au quatrième plan.
Il devra de même, évoquer avec les responsables des quatre pays, les possibilités de bénéficier du programme de la BADEA pour le financement des exportations arabes aux pays africains, qui vise le développement et la diversification des opportunités d'échange économique arabo-africain, a ajouté la même source.
Le 5ème Plan quinquennal (2005-2009) qui a pour objectif de diversifier les activités de la BADEA, accorde la priorité aux projets relatifs aux infrastructures, à l'agriculture et au développement rural, à l'amélioration des conditions de vie et à la participation de la femme au développement.
Les principaux aspects de ce plan portent sur l'augmentation du capital de 700 millions de dollars (versé en totalité) par incorporation d'une partie de la réserve générale, atteignant ainsi 2.
200 millions de dollars dans le but d'accomplir les principales missions du plan.
L'accent sera ainsi mis sur le maintien d'une situation financière saine, l'expansion et la diversification des activités et la consolidation de la coopération arabo-africaine.
Les engagements au titre de la première année du plan seront de 160 millions de dollars et s'accroîtront annuellement de 10 millions de dollars, ce qui portera le volume des engagements au titre de la dernière année (2009) du plan, à 200 millions de dollars.
La BADEA est une institution financière dont les fonds viennent des pays membres de la Ligue des Etats arabes signataires de l'accord à sa création le 28 février 1974.
La banque, dont le siège est à Khartoum, a pour mission notamment, de contribuer au financement du développement économique des pays africains non membres de la Ligue arabe, d'inciter les capitaux arabes à participer au développement économique africain et à contribuer à octroyer l'assistance technique nécessaire au développement de l'Afrique.

09 janvier 2005 17:22:00




xhtml CSS