Patassé rencontre la classe politique

Bangui- Centrafrique (PANA) -- La classe politique Centrafricaine a réaffirme mardi, lors d'une rencontre avec le président Ange-Félix Patassé à Bangui, sa condamnation de toute tentative de prise du pouvoir par les armes, selon le porte- parole de la présidence M.
Prosper Ndouba.
Selon M.
Ndouba, l'ensemble des partis politiques centrafricains, a l'exception du Rassemblement démocratique centrafricain (RDC), ont également demandé à M.
Patassé de garantir la paix et la sécurité pour tous les citoyens.
Il a précisé à la PANA que le chef de l'Etat avait pris acte de la déclaration de la classe politique, en soulignant son attachement à la démocratie.
Il a notamment rappelé, selon son porte-parole, qu'il n'avait jamais fait arrêter un dirigeant politique et a demandé aux chefs de parti de "choisir clairement les termes de l'alternative", c'est à dire, a expliqué M.
Ndouba, entre "la paix et la guerre civile".
La rencontre de mardi était la première entre la classe politique et le président Ange Félix Patassé depuis la tentative de coup d'Etat fomentée par l'ex-général André Konlingba, aujourd'hui en fuite.
Pour les observateurs, elle traduit une certaine décrispation dans les rapports faits de méfiance entre le pouvoir et l'opposition, soupçonnée de sympathie pour les putschistes.

26 juin 2001 16:16:00




xhtml CSS