Pas de famine en Mauritanie, selon le PAM

Nouakchott- Mauritanie (PANA) -- La Mauritanie n’est pas dans une situation de famine, mais fait plutôt face à une crise nutritionnelle dont il faut arrêter la progression, a déclaré jeudi après-midi au cours d’un point de presse le directeur régional du Programme alimentaire mondial (PAM) pour l’Afrique du Centre et de l’Ouest, Mustapha Darboe.
Le responsable régional du PAM, qui a établi ce constat à l’issue d’une visite de 3 jours dans le pays, a précisé que 12% des enfants de moins de 5 ans sont touchés par cette crise nutritionnelle, citant une enquête menée en décembre 2005.
Ainsi, pour sortir définitivement de la crise consécutive à plusieurs années de sécheresse, deux invasions acridiennes en 2004 et 2005 et deux vagues de froid ayant causé des dégâts au cours des années précédentes, le gouvernement mauritanien a besoin d’un montant de 4,5 millions de dollars US pour financer un programme d’Intervention prolongée de secours et de redressement (IPSR) qui se décline en deux volets: un projet et un volet banques de céréales.
Ce montant est destiné à écarter un risque de rupture de stock pendant la période de soudure, notamment à la date du 15 août 2006.
La crise nutritionnelle qui sévit actuellement en Mauritanie s’explique par l’absence d’un système efficace de collecte d’informations pendant les années écoulées, estime-t-on, de sources officielles.
Ce système d’informations et de suivi des indicateurs de la sécurité alimentaire a été mis en place au cours des derniers mois, a déclaré au cours de la même rencontre avec la presse le commissaire à la Sécurité alimentaire, Abdallah Ould Ahmed Damou.

14 juillet 2006 10:32:00




xhtml CSS