Partenariat entre les Fondations Dangote et Bill et Melinda Gates pour la réduction de la malnutrition au Nigeria

Abidjan, Côte d’Ivoire (PANA) - La Fondation Dangote et la Fondation Bill & Melinda Gates ont annoncé jeudi une contribution commune de 100 millions de dollars au cours des cinq prochaines années (2016-2020) pour mettre fin à la malnutrition au Nigeria.

Ce partenariat devrait permettre d'améliorer la vie d'au moins cinq millions de familles d'ici 2020, ont annoncé Alhaji Aliko Dangote et Bill Gates, lors d'une conférence de presse à Abuja, au Nigeria.

"La nutrition est l'un des investissements à impact les plus élevés que nous pouvons faire pour la croissance et la prospérité futures du Nigeria. Nous savons que les enfants bien nourris sont plus susceptibles de grandir pour être en bonne santé, repousser les maladies évitables, d'aller plus loin à l'école et même de gagner un revenu plus élevé comme des adultes", a déclaré Bill Gates.

Pour lui, ce partenariat repose sur l'engagement fort de sa Fondation au Nigeria - un des pays où elle travaille en étroite collaboration avec le gouvernement, le secteur privé et la société civile pour améliorer les résultats de santé et de développement.

Dans une déclaration commune, les deux Fondations ont indiqué qu'elles vont entamer un processus conjoint de planification pour déterminer les détails du partenariat.

Les programmes comprendront des approches communautaires et des interventions réussies liées à un changement de comportement, l'enrichissement des aliments de base en micro-nutriments essentiels, la gestion communautaire de la malnutrition aiguë et les investissements dans la production locale d'aliments nutritifs.

Un objectif clé sera d'améliorer les moyens de subsistance des ménages en soutenant des programmes de nutrition agricoles sensibles qui peuvent augmenter le revenu familial, améliorer le régime alimentaire et l'autonomisation des femmes et des jeunes.

En dépit d’une croissance économique rapide, le Nigeria est le foyer du plus grand nombre d'enfants rachitiques en Afrique et le deuxième plus élevé au monde. Près d'un enfant sur cinq nigérians souffre de malnutrition aiguë et plus d'un enfant sur trois souffrent d’un retard de croissance. Grâce à son rôle vital dans la santé de l'enfant, la croissance et le développement cognitif, une meilleure nutrition sera essentielle pour libérer le potentiel de la prochaine génération du Nigeria.

-0- PANA BAL/IS/SOC 21janv2016

21 janvier 2016 17:54:12




xhtml CSS