Paris veut une solution politique à la piraterie en Somalie

Paris- France (PANA) – Les moyens militaires ne su-ffiront pas, à eux seuls, à mettre un terme à la piraterie que connaît la Somalie, pays confronté depuis 1992 à la guerre civile, a déclaré, mardi à Paris, un porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Romain Nadal.
"Il faut travailler à créer en Somalie un Etat stable qui puisse assurer convenablement des fonctions régaliennes.
A cet égard, la France salue l’action de la Mission des Nations unies en Somalie" (AMISON), a-t-il affirmé.
S’exprimant lors d’un point de presse, M.
Nadal a admis que le déploiement d’importantes forces navales internationales n’a pas mis un terme aux actes de piraterie aux larges des côtes somaliennes.
"Nous avons réussi à déjouer plusieurs actes de piraterie.
Mais la zone reste dangereuse.
Nous déconseillons fermement à nos compatriotes de s’y aventurer", a poursuivi le porte-parole du Quai d’Orsay.
Il a, par ailleurs, appelé la communauté internationale à renforcer les moyens de l’AMISOM, tout en insistant sur la nécessité de rechercher une solution politique à la guerre civile qui ensanglante depuis 1992 la Somalie.

14 avril 2009 14:26:00




xhtml CSS