Ouverture de Africa Forum 2016 sur la logistique et le transport à Maurice

Balaclava, Maurice (PANA) - Le Premier ministre mauricien, Sir Anerood Jugnauth, a indiqué, mercredi, qu'un accord historique a été signé entre l'Île Maurice et l'aéroport Changi de Singapour pour l'établissement d'un couloir aérien entre l'Asie et l'Afrique en utilisant Maurice et Singapour comme des hubs.

Intervenant à l'ouverture de Africa Forum 2016 sur la logistique et le transport, Sir Jugnauth
a dit que cet accord renforce la vision économique de son gouvernement visant à transformer Maurice en un des plus grands hubs de l'aviation dans l'Océan Indien et de cimenter le rôle de l'Île en tant "qu'étoile et la clé de l'Océan Indien".

"Cet accord permet au pays d'être un pont entre les deux continents. La position de l'aéroport de Changi en tant qu'un des plus grands hubs en Asie devrait, sans aucun doute, aider Maurice à s'asseoir aux côtés des leaders de cette industrie", a-t-il souligné.

Selon lui, ce couloir aérien ne desservira pas que le trafic des passagers, mais accrochera aussi de nouvelles opportunités économiques pour Maurice.

"De plus, a ajouté le Premier ministre, la compagnie d'aviation mauricienne, Air Mauritius a progressé dans ses démarches en vue d'augmenter le nombre de destinations et de fréquences afin d'améliorer la connectivité avec l'Afrique.

Il a indiqué que Air Mauritius compte desservir Dar-es-Salam et Maputo à partir de mai prochain et aussi d'autres destinations telles que Harare, Lusaka, Mbabane et Gaborone dans les mois à venir.

Sir Jugnauth a aussi parlé du nouveau plan qui permettra le développement du port de Port Louis en un port moderne avec des grandes facilités.

"Si Port-Louis doit devenir un port majeur dans cette partie du monde, nous aurons définitivement besoin d'une plus grande connexion maritime, particulièrement avec les autres îles de l'Océan Indien et les ports en Afrique de l'Est et du Sud. A cet effet, nous discutons de la création d'une compagnie maritime régionale pour desservir la région en ligne avec les recommandations de la Commission de l'Océan Indien (COI)", a-t-il souligné.

Selon le Premier ministre, le gouvernement mauricien compte transformer le transport et la logistique "en des secteurs du développement et de la croissance, mais plus important est de positionner Maurice comme un joueur économique-clé dans cette partie du monde".

"L'environnement économique mondial change; la distribution et le flot du capital, de la technologie, du personnel, des ressources et des produits à travers le monde a agrandi le commerce mondial qui, à son tour, met une pression constante sur le port et les industries maritimes", a-t-il déclaré.

Sir Jugnauth a estimé que la compétition internationale et l'avancement technologique couplée avec la demande grandissante pour la qualité et des services rapides ont apporté une panoplie de changements révolutionnaires dans les secteurs du transport et de la logistique. "Par exemple, les bateaux deviennent plus grands, plus modernes et le réseau du transport international est mieux connecté", a-t-il fait ressortir.

Pour sa part, le président du Chartered Institute of Logistics and Transport (Mauritius), Naden Padayatchi a dit que: "l'Afrique est en marche et est le continent le plus recherché actuellement dans le monde. Nous avons beaucoup à apprendre et à partager avec le continent", a-t- il souligné.
La conférence prend fin jeudi soir.
-0- PANA NA/MA/ACK/IS/IBA 09mars2016

09 mars 2016 14:54:35




xhtml CSS