Ouverture à Niamey d’une rencontre de haut niveau sur les conflits et le développement au Sahel

Niamey, Niger (PANA) - Une réunion de haut niveau sur les conflits et le développement dans la Région du Sahel co-organisée par la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) et le gouvernement du Niger s’est ouverte jeudi à Niamey, en présence des représentants des pays du G5 Sahel, du Nigeria et du Cameroun, ainsi que des experts, des universitaires et des partenaires au développement.

Présidée par le Premier ministre du Niger, Brigi Rafini, la rencontre a pour objectif général de permettre aux parties prenantes d’examiner en profondeur les conclusions du rapport d’études sur le Sahel intitulé : "Les conflits dans la Région du Sahel et leur incidence sur son développement".

Ce dialogue politique de haut niveau vise, entre autres, à permettre aux Etats membres de se référer aux options politiques proposées dans le rapport, de reconnaître les lacunes dans les pratiques actuelles et de souligner les éléments essentiels de ces politiques qui sont pertinents à leurs efforts de prévention et de gestion des conflits.

En procédant à l’ouverture de cette rencontre, le Premier ministre, Brigi Rafini, a fait observer que «depuis quelques années, le Sahel, comme tant d’autres régions du monde, est marqué par l’action des groupes terroristes et des organisations criminelles qui se fondent sur un discours radical et faussement islamique».

Quant à la Secrétaire exécutive de la CEA, Mme Giovanie Biha, elle s’est souciée du fait que «il est à craindre que les répercussions du terrorisme et la persistance des conflits à travers le monde et notamment dans certaines régions du continent aient toujours d’énormes conséquences sur les aspirations de l’Afrique à effectuer sa transformation socio-économique et à atteindre ses objectifs de développement durable».

D’où l’intérêt, a-t-elle souligné, de cette étude effectuée par l’organisme onusien à la demande de l’Union africaine, afin de rechercher et d’analyser les causes profondes des conflits dans la Région du Sahel et d’évaluer le coût et les conséquences de ces conflits sur le développement.
-0- PANA SA/IS/SOC 14sept2017

14 septembre 2017 18:33:26




xhtml CSS