Ouverture à Niamey d’un Forum National sur la Protection de l'Enfant

Niamey, Niger (PANA) – Le 3ème Forum National sur la Protection de l'Enfant s’est ouvert vendredi à Niamey, en vue de se pencher sur les différents défis qui se posent à l’enfance au Niger et proposer des solutions adéquates.

Le forum dont la cérémonie d'ouverture a été parrainée par la Première dame du Niger, Dr Lala Malika Issoufou, va analyser les différentes composantes du système de protection de l'enfant dont, entre autres, les mécanismes de coordination multi-secteurs, les ressources humaines, financières et matérielles.

Ce forum est placé sous le thème «Les enfants dans la situation de conflit armé et de migration irrégulière : défis, réponses et perspectives».

Dans son discours d'ouverture des travaux, la marraine de cette édition, Dr Lalla Malika Issoufou Mahamadou, s'est tout d'abord réjouie d'être impliquée dans la cause de l'enfant qui est «une thématique forte qui engage le présent et le futur de notre pays», a-t-elle dit. Cette cause, poursuit-elle, est centrale car «un pays où les enfants ne sont pas protégés est sans aucun doute un pays sans avenir, c'est tout simplement un pays perdu».

C'est pourquoi, elle a invité les parents et l'ensemble des acteurs à une prise de conscience générale et inclusive des multiples difficultés auxquelles font face les enfants, afin de protéger leurs droits en toutes circonstances et en tous lieux.

La première dame a énuméré quelques-unes de ces difficultés, notamment celles liées à l'alimentation, à l'éducation, aux soins, et celles d'ordre psychologique et social, toutes choses qui freinent leur avenir.

«En protégeant les enfants, nos enfants, nous nous protégeons nous-mêmes. Du reste, les religions révélées nous enseignent que l'enfant est un don de Dieu et que par conséquent son éducation est une obligation qui est attachée aux parents, aux gouvernants et à la communauté», a rappelé la Première dame.

Elle a ainsi rendu un vibrant hommage au ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant pour cette heureuse initiative qui est à sa troisième édition, tout en se réjouissant des efforts consentis par l'Etat en matière de protection des droits des enfants dans notre pays.

La Première dame a relevé à cet effet la ratification par le Niger de la plupart des instruments juridiques internationaux et régionaux, notamment la Convention Internationale sur les Droits de l'Enfant et la Charte Africaine des Droits et du Bien-Etre de l'Enfant.

Au plan interne, a mentionné Dr Lalla Malika Issoufou, le Niger dispose depuis 2013 d'un document cadre de protection de l'enfant et tout récemment, en avril 2018 précisément, le gouvernement a adhéré à la Convention sur la Protection des Enfants et la Coopération en matière d'adoption internationale.

Ceci, dit-elle, traduit la ferme volonté du Président de la République, chef de l'Etat, Issoufou Mahamadou, à assurer un environnement protecteur digne aux enfants de notre pays, conformément aux engagements contenus dans le Programme de la Renaissance du Niger.

La ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant, Mme Elback Zeinabou Tari Bako, a, pour sa part, souligné que le choix du thème de cette édition se justifie par le fait que ces dernières années, notre pays fait face aux attaques de groupes terroristes faisant des milliers d'enfants orphelins, non accompagnés et séparés. Ce choix, dit-elle, vise ainsi à renforcer le système de protection des enfants dans notre pays.

La représentante de l'UNICEF au Niger, Mme Félicité Tchibindat, a saisi l'opportunité pour féliciter le gouvernement pour toutes ces avancées majeures qu'il a enregistrées au cours de ces dernières années en matière de protection de l'enfant au Niger.

La protection de l'enfant est une question fondamentale et complexe. Les abus, l'exploitation et la violence à l'endroit des enfants, la question du mariage des enfants, les enfants en contact avec la loi et ceux dans les conflits armés, la question émergente de la migration sont autant de facettes de la protection que nous devons adresser», a-t-elle indiqué.
-0- PANA SA/IS/SOC 13juil2018

13 يوليو 2018 17:29:03




xhtml CSS