Ouverture à Bangui d'une réunion sous-régionale sur le transport

Bangui- Centrafrique (PANA) -- Une centaine d'experts du Cameroun, du Tchad et de la Centrafrique ont entamé vendredi au siège de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC), à Bangui, une réunion préparatoire du lancement d'un programme sous- régional de facilitation du transport de transit.
Pendant quatre jours, ils vont débattre des modalités de mise en œuvre de ce programme dont la première phase concerne une opération-pilote sur les corridors entre Bangui, en Centrafrique, Douala, au Cameroun et N'Djamena, au Tchad.
S'exprimant lors de l'ouverture de la réunion, le ministre centrafricain de l'Economie, Sylvain Maliko, a relevé l'insuffisance des infrastructures de transport et de communication, estimant qu'elle est la cause de la faiblesse du commerce sous-régional.
Il a affirmé que c'est au sein de la CEMAC qu'on trouve les coûts de transport les plus élevés du monde à cause des nombreux obstacles dans l'acheminement des marchandises.
"Sans système de transport et des moyens de communication adéquats, les objectifs d'intégration sous-régionale ne seront pas atteints", a soutenu le ministre centrafricain.
Le programme sous-régional prévoit l'amélioration du passage des frontières, la mise en place d'un observatoire des pratiques anormales et des investissements dans le secteur routier et ferroviaire.
Son principal objectif est de faciliter le commerce au sein de la CEMAC et d'améliorer l'accès des pays enclavés aux marchés mondiaux.
Il bénéficie de soutiens financier de la Banque mondiale, de la Banque africaine de développement (BAD), de l'Union européenne (UE), de la France et du Japon.

19 janvier 2008 12:30:00




xhtml CSS