Ouverture à Bamako d'une réunion statutaire du Conseil de convergence de la Cedeao

Bamako, Mali (PANA) - La dixième réunion statutaire du Conseil de convergence de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao) consacrée aux performances macro-économiques des Etats membres au titre de l'année 2016, s'est ouverte jeudi à l'hôtel Salam de Bamako, sous la présidence du ministre malien de l'Economie et des Finances, Boubou Cissé, a constaté sur la PANA sur place.

Cette réunion consacrée également à l'étude de la situation de la convergence des économies et à l'analyse des progrès réalisés dans la mise en œuvre de la feuille de route du programme de la monnaie commune unique de la Cedeao, se penchera sur le rapport de la 50ème session du comité des gouverneurs de Banque centrale de l'Agence monétaire de l'Afrique de l'Ouest (Amao) et sur le rapport du comité technique chargé des politiques macro-économiques.

Le Conseil de convergence de la Cedeao comprend les ministres des Finances, les gouverneurs de Banque centrale des Etats membres, les organisations et institutions régionales impliquées dans le programme de coopération ouest-africaine.

Intervenant le premier, le président de la Commission de la Cedeao, Marcel A. de Souza, a évoqué les difficultés qu'a connues les Etats membres de la Cedeao ces dernières années. Il explique cette situation par le bas taux de croissance réel du Pib de la Cedeao qui s'est établi à 0,2 % en 2016 contre une progression de 3,3 % en 2015 et 6,1 % en 2014.

"Cet important ralentissement de l'activité de la région ouest-africaine est principalement en rapport avec la forte baisse du taux de croissance (-1,5 %) du Pib réel du Nigeria, première économie de la région", a-t-il souligné.

Mais, note le président de la Commission de la Cedeao, les efforts entrepris par les autorités nigérianes ont permis d'endiguer les effets pervers de la récession et d'amorcer la relance économique nigériane, les perspectives économiques de la Cedeao connaîtront une légère embellie avec un taux de croissance attendue d'environ 2,2 %.

Quand la locomotive (Nigeria) est en panne, les wagons( les autres Etats de la Cedeao) ne bougent pas, a indiqué le président de la Commission qui ajoute que le prix du pétrole, principale ressource du Nigeria, a baissé d'au moins 40 dollars ces dernières années.

Toutefois, il a salué la performance de l'Uemoa dont la croissance est estimée à plus de 6% en 2016 et le taux d'inflation de moins de 2%.

Parlant de la monnaie unique, Marcel A. de Souza a estimé qu'il faut aller vers la monnaie unique, mais sans précipitation. "La création de la monnaie unique doit se faire sans précipitation et nous devons envisager la mise en œuvre d'une bonne feuille de route pour atteindre cet objectif", a-t-il insisté, invitant les ministères des Fiances à s'impliquer davantage pour la création de cette monnaie unique qui favorisera les échanges intra-zones et est indispensable pour l'intégration économique des Etats de l'organisation sous-régionale.

Il faut viser 2020 pour la monnaie même si cette perspective s'avère  difficile à honorer, a-t-il estimé.

Concernant le suivi des performances macro-économiques, il a lancé un appel aux Etats membres qui ne produisent pas les rapports de convergence, à veiller à la production, à la validation et à la transmission régulière de ces rapports trimestriels de la surveillance multilatérale et à continuer d'apporter leurs appuis financiers aux comités nationaux de coordination des politiques économiques et financières mises en place au niveau de chaque Etat.

Ouvrant les travaux, le ministre malien de l'Economie et des Finances a souligné la nécessité de renforcer le mécanisme de la surveillance multilatérale et de faire en sorte que cette instance puisse se tenir régulièrement.

M. Cissé a salué laTask force présidentielle mise en place pour appuyer les chefs d'Etat désignés par leurs pairs pour superviser le processus de création de la monnaie unique de la Cedeao.

"Nous devons accompagner cette Task force par un suivi rigoureux de la mise en œuvre des activités de la feuille de la route", a-t-il dit.
-0- PANA GT/BEH/IBA 14 sept2017

14 septembre 2017 13:23:41




xhtml CSS