Ould Abdallah déplore la piraterie au large de la Somalie

New York- Etats-Unis (PANA) -- La piraterie est un "fléau international" qui heurte la vie des Somaliens ordinaires, de la région et du monde, a déploré mercredi le représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la Somalie, Ahmedou Ould Abdallah.
"Je crois fermement que les efforts concrets, telle que la présence militaire internationale au large de la côte somalienne, devraient être accrus pour marginaliser et éliminer la piraterie", a-t-il déclaré un communiqué publié à New York.
"Ceux qui contribuent à la présence militaire internationale font un excellent travail, mais ils ont à couvrir une zone très vaste.
Les récentes interventions défensives des gouvernements américains et français envoient un message ferme aux pirates et à ceux qui les soutiennent et qui exploitent la pauvreté et le désespoir de leurs jeunes compatriotes au chômage", a poursuivi M.
Abdallah.
Selon lui, près de 300 otages et 17 bateaux sont détenus au large de la Somalie par un petit groupe de pirates dont le seul but est de maximiser ses profits illégaux.
"En conséquence une solution militaire, si elle est essentielle, doit être complétée par une activité de développement crédible", a-t-il affirmé.
Depuis 1991, la Somalie est plongée dans l'anarchie, la violence et l'insurrection qui ont causé l'éclatement du pays, la mort de milliers de civils et le déplacement de centaines de milliers d'autres.

16 avril 2009 09:57:00




xhtml CSS