Optimisme après l'élection de Kadhafi à la présidence de l'UA

Addis-Abeba- Ethiopie (PANA) -- Les réactions, nombreuses, venues des rois, dignitaires traditionnels, hommes politiques, intellectuels et journalistes participant au 12ème sommet de l'Union africaine (UA) à la suite de l'élection du guide libyen, Mouammar Kadhafi, à la présidence de l'organisation panafricaine, réflétaient, toutes, un sentiment de certitudes et d'espoir que le continent va déspormais progresser et parvenir à régler les conflits en parlant d'une seule voix.
Ces réactions ont montré également que l'accession du leader libyen à la présidence tournante de l'UA permettra à l'Afrique d'occuper sa place sur la nouvelle carte du monde avec un gouvernement fédéral oeuvrant en tant qu'instrument exécutif pour traduire les décisions africaines en actes concrets et d'être un partenaire puissant parmi les autres espaces politiques, économiques et sociaux qui forment le monde aujourd'hui.
Dans ce cadre, sa Majesté Tossah Gbaguidi XIII, Roi des Savolo au Bénin, a affirmé que "le guide Kadhafi constitue un grand espoir pour l'Afrique et je crois que pendant son mandat à la tête de l'UA, l'Afrique va bouger et va changer dans beaucoup de domaines.
Elle va changer sur le plan traditionnel car c'est à travers nos traditions que nous pouvons nous développer.
Notre Guide va, sans doute, régler toutes les crises.
Nous savons que ceux qui s'entretuent aujourd'hui en Afrique sont les nôtres et sont de nos familles.
Nous allons traiter avec eux en douceur comme nos enfants.
Je crois que nos frères Africains qui font la guerre vont nous rejoindre pour que les guerres cessent".
Le Roi Tossah Gbaguidi XIII a ajouté: "nous allons avec douceur sous la présidence du Guide Kadhafi vers le dialogue pour régler les problèmes.
Nous oeuvrerons aussi à sensibiliser nos frères sur l'importance du dialogue pour pouvoir s'asseoir ensemble".
Il a fait part de sa conviction que la question qui se pose aujourd'hui est celle du partage du pouvoir et des richesses.
"Et cela on le comprend et nous allons vers le partage du pouvoir et des richesses équitables pour que cessent tous les conflits", a-t-il soutenu.
Pour sa part, le conseiller du président soudanais Mustapha Othaman Ismaël a déclaré que la riche expérience du guide Mouammar Kadhafi dans l'instauration de la paix dans plusieurs pays africains, ainsi que sa longue expérience dans le processus d'unification du continent africain fera de son mandat à la tête de l'UA l'un des plus réussi et des plus profitable à l'Afrique, notamment dans le domaine du parachèvement de l'indépendance du continent africain, l'unification de sa voie dans les domaines du commerce, des affaires étrangères, de la défense et le règlement des crises entre les pays.
En réponse à une question relative au conflit au Darfour, M.
Ismaël a indiqué: "Certainement Kadhafi n'est pas étranger au Darfour et il aidera au règlement de cette question et à clore définitivement ce dossier".
De son côté, le Roi Tchiffi Zie Jean Gervais de Côte d'Ivoire a souligné que l'élection du Guide à la tête de l'UA signifie la fin réelle de la colonisation de l'Afrique et ajouté que "le Guide Kadhafi a restitué le pouvoir à la chefferie traditionnelle du continent laquelle détenait le pouvoir avant la colonisation de l'Afrique.
Et c'est pour cela que notre présence ici est un symbole très fort".
Il a indiqué que le Guide Mouammar Kadhafi va sans doute oeuvrer pour que ce continent se développe.
"Nous disons au Roi des rois nous sommes fiers car il a fait notre fierté", a-t-il dit.
Pour sa part, le ministre de la Justice soudanais Abdelbasset Sabdarat a affirmé que "le Guide Kadhafi fait partie des grandes sommités dans le monde.
Lorsque l'Afrique l'élit à la présidence de l'UA, nous en déduisons que cette organisation continentale réalisera ce qui n'a pas pu être réalisé auparavant et que le leader libyen concrétisera la grande tâche, à savoir la réalisation du rêve incarné par la création du gouvernement fédéral africain".
Concernant le règlement des conflits, il a affirmé que: "nous sommes convaincus que les grands conflits en Afrique seront réglés au cours de la présidence du leader libyen, notamment ceux au Darfour, dans les Grands Lacs et en Somalie".
Quant au journaliste sénégalais Oumar Faye, il a précisé que le Guide Kadhafi a beaucoup oeuvré pour l'unité de l'Afrique et pour la mise en place du gouvernement fédéral.
"Depuis Syrte 9-9-99, il a engagé une véritable bataille pour que l'unité de l'Afrique soit enfin une réalité.
Et ce n'est donc que justice que le Guide soit aujourd'hui le président de l'UA.
Nous avons plein espoir que sous son mandat on assistera à la mise en place véritable du gouvernement fédéral.
Nous sommes sûr qu'il mettra toute son énergie pour que les ambitions des Africains se réalisent.
Nous sommes contents et satisfaits car nous avons aujourd'hui pour la première fois un dirigeant à la tête de l'UA totalement engagé pour la cause africaine", a-t-il affirmé.
De son côté, le ministre soudanais du Transport, des Routes, des Ponts et Chaussées, Philip Ton Lik, a fait part de son espoir de voir le continent régler ses problèmes au cours de la présidence de l'UA par le Guide Mouammar Kadhafi.
Le responsable soudanais a ajouté que le continent africain a besoin de traiter trois grands dossiers pour réaliser son unité, à savoir, le règlement des conflits et l'arrêt des guerres, la connexion des pays du continent entre eux par des moyens de communication et l'amélioration du rendement de l'économie africaine et affirmé que le Guide Mouammar Kadhafi est conscient de l'importance de ces dossiers ce qui fait nourrir le grand espoir que l'Afrique réalise son rêve d'unité et de complémentarité au cours de son mandat.

03 février 2009 15:48:00




xhtml CSS