Omar Bongo encourage les actions du NEPAD et de la TICAD

Libreville- Gabon (PANA) --  Le président Omar Bongo qui a  clos mercredi les  travaux de la Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de l'Afrique (TICAD III), a plaidé pour une intégration de l'économie  africaine dans  le système mondial, a  appris jeudi la PANA, de source officielle.
"L'Aide Publique au Développement (AID) passée à 0,5% du PIB au début des années 60 est aujourd'hui de 0,22% alors que le revenu des pays développés a atteint des niveaux records", a rappelé le chef de l'Etat gabonais.
La délégation gabonaise conduite par son président a pris part pendant trois  jours aux discussions animées qui ont abouti à l'ébauche d'un système de commerce international équitable.
Omar Bongo a  ajouté, au nom de ses pairs,  que "les Africains ont entrepris de profondes réformes pour améliorer la  gouvernance, le climat des affaires, instaurer la démocratie et la stabilité, jeter les bases d'une intégration régionale véritable à travers l'Union africain et le NEPAD".
"L'Afrique dispose d'un potentiel naturel et humain qui représente un atout majeur pour forger un partenariat véritable avec le Japon, les pays d'Asie et le reste du monde.
La TICAD va donner une impulsion nouvelle à nos relations de coopération afin de créer une communauté d'intérêt mutuellement bénéfique", a  ajouté le président gabonais.
Le Programme des  Nations  Unies pour le développement (PNUD), l'Organisation des Nations Unies (ONU), la Banque Mondiale (BM) et la coalition globale pour l'Afrique (CGA) se  sont engagés à  continuer le processus de la TICAD sous  une forme plus institutionnalisée et à élargir encore davantage les partenaires de la TICAD,a révélé Omar Bongo.
Cette session de la TICAD III  a rappelé à la conscience de tous que "la résolution des problèmes du  continent africain est indispensable pour la stabilité du monde entier".
  

02 october 2003 09:12:00




xhtml CSS