Obasanjo loue l'initiative de Blair et encourage le G8

Syrte- Libye (PANA) -- Le président en exercice de l'Union africaine (UA), le chef de l'Etat nigérian Olusegun Obasanjo, a invité lundi à Tripoli les pays les plus industrialisés à réfléchir sérieusement sur les causes profondes des problèmes socio-économiques de l'Afrique et à entreprendre des actions pour aider le continent.
S'exprimant lors de la cérémonie d'ouverture du cinquième sommet de l'UA, il a loué le rapport de la Commission pour l'Afrique du Premier ministre britannique, Tony Blair, ayant pour objectif de relever les défis du développement du continent.
"Le rapport a apporté un soutien additionnel et a insisté sur la nature, la dimension et les implications des crises en Afrique.
Je félicite le Premier ministre britannique Tony Blair pour son soutien pour la lutte contre la pauvreté et le chômage dans le continent", a déclaré le président Obasanjo.
Il a estimé que le rapport "doit être approuvé et bien financé" par le G8 et les autres pays développés pour éviter qu'il se termine comme les précédents rapports qui n'ont rien donné.
"Durant ce sommet, nous devons prendre une décision collective sur la nécessité pour les pays développés d'adopter le rapport tout en mobilisant des ressources pour la mise en oeuvre des recommandations.
Si cela n'est pas fait, le rapport ne sera rien d'autre qu'un message de bienveillance pour l'Afrique sans soutien substantif pour faire avancer le continent", a affirmé le président en exercice de l'UA.
Il a insisté sur la nécessité pour les leaders africains de rester fermement attachés à la démocratie, la bonne gouvernance et les meilleurs pratiques administratives tout en créant un environnement favorable à un développement socio-économique rapide à travers des réformes politiques et économiques.
   L'UA a félicité les créanciers qui ont décidé d'annuler la dette des 14 pays africains les plus endettés, soulignant toutefois que les pays bénéficiaires ont encore besoin des "lignes de sécurité" pour bien mettre au service du développement durable et de la croissance les ressources tirées de leur désendettement.

04 juillet 2005 21:23:00




xhtml CSS