ONUSIDA salue l'intégration de l'objectif "Zéro" dans le Plan de développement sanitaire en Mauritanie

Nouakchott, Mauritanie (PANA) - Le directeur exécutif d'ONUSIDA, Michel Sidibé, a salué jeudi l'intégration de l'objectif "Zéro" de son organisation dans le Plan de développement sanitaire 2012/2020 de la Mauritanie, au cours d'une conférence de presse, à l'issue d'une visite de travail d'un jour dans ce pays.

M. Sidibé, par ailleurs Secrétaire général-adjoint de l'ONU, tirait le bilan de sa visite au cours de laquelle, il a rencontré le président Mohamed Ould Abdel Aziz, en sa qualité de président de l’Union africaine (UA) et avec qui il a discuté de la poursuite de la mise en œuvre d’une Feuille de route continentale, en vue de "l’accélération des progrès dans le cadre de la riposte contre le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme".

En Mauritanie, où le taux de prévalence du VIH/SIDA est estimé à 4 pc, l’objectif "Zéro" d’ONUSIDA a été intégré au Plan de développement sanitaire 2012/2020 et dans le Plan stratégique national de lutte contre le VIH/SIDA défini en cinq axes stratégiques.

Le pays affiche une couverture Transmission mère-enfant (TME) de 93 pc chez les femmes enceintes dépistées.

Grâce aux progrès réalisés ces dernières années, l’engagement politique a permis la gratuité des soins des services de prise en charge de tous les patients dépistés, à travers la mobilisation de ressources propres et le développement du partenariat avec la communauté internationale.

L’objectif "Zéro" d’ONU/SIDA porte sur "zéro discrimination, zéro nouvelle infection, zéro décès".

Michel Sidibé a cependant invité à la vigilance par rapport aux risques d’inversion de tendance face à une maladie dont la propagation peut être favorisée par les mauvais comportements et les groupes à risques, constitués par les travailleurs du sexe et les homosexuels.

La prostitution est officiellement interdite en Mauritanie et les femmes qui s’y adonnent le font dans la clandestinité avec tous les risques que cela suppose.  
  
Jeudi, le directeur exécutif d’ONUSIDA a visité le Centre de traitement ambulatoire (CTA) de Nouakchott, qui prend en charge plus 2.000 patients.
-0- PANA SAS/JSG/IBA  21mar2014    

21 mars 2014 10:26:56




xhtml CSS