ONUSIDA face à la progression inquiétante du VIH/SIDA dans le monde arabe

Nouakchott, Mauritanie (PANA) - Malgré un faible taux de prévalence, le VIH/SIDA « enregistre une progression inquiétante » dans les pays arabes, a appris mercredi la PANA auprès d’ONUSIDA à Nouakchott, dans le cadre des préparatifs de la visite de travail en Mauritanie du directeur exécutif de l’agence onusienne, Michel Sidibé.

Ainsi, "de 2001 à 2011, le nombre de Personnes vivant avec le VIH/SIDA  est passé de 170.000 à 230.000, soit une hausse de 47%", tandis que "les nouvelles infections sont passées de 19.000 à 28.000".

Cette situation contraint ONUSIDA à tirer la sonnette d’alarme  et à  inviter les dirigeants arabes  à "une intensification des efforts de lutte pour faire baisser le taux de prévalence", arguant du fait évident que la faiblesse du taux de prévalence ne doit pas servir de motif à l’inaction dans un domaine où les  renversements de tendance  sont très  souvent inattendus.

Pendant sa visite à Nouakchott, qui débute ce mercredi soir, le Dr Michel Sidibé plaidera en faveur d’une plus grande vigilance  des pays arabes face à la progression des infections liées au VIH/SIDA, notamment au cours de ses entretiens avec le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, président en exercice de l’Union africaine (UA) et par ailleurs chef d'un Etat  membre de l'Union du Maghreb arabe (UMA), ainsi que du Groupe du Sahel (G5).
-0-PANA SAS/SSB/IBA 19mars2014  

19 mars 2014 14:59:13




xhtml CSS