ONU: Une épidémie de choléra fait 27 victimes dans un camp de réfugiés burundais en Tanzanie

New York, Etats-Unis (PANA) - Une épidémie de choléra parmi les réfugiés burundais en Tanzanie a fait 27 morts, a annoncé jeudi, le Fonds des Nations-Unies pour l'Enfance (UNICEF).

Faisant le point sur la situation des réfugiés burundais aux reporters de l'ONU à New York, l'UNICEF a indiqué que l'épidémie a éclaté parmi 50.000 Burundais rassemblés sur les rives du Lac Tanganyika.

Elle a noté que les troubles civils au Burundi ont obligé plus de 110.000 personnes à fuir  
vers les pays voisins, surtout en Tanzanie.

L'organisation a indiqué que la surpopulation et les mauvaises conditions d'hygiène ont
entraîné une prolifération des cas de choléra et de diarrhée aiguë parmi les réfugiés,  
principalement des femmes et des enfants.

L'UNICEF a ajouté que le village de Kagunga, en Tanzanie, a accueilli le plus de réfugiés avec près de 50.000 personnes installées dans ses environs, dans une région éloignée et difficile d'accès de ce pays d'Afrique de l'Est.

Elle a averti que sans l'ouverture d'un centre de traitement du choléra à Kagunga, beaucoup plus de personnes pourraient mourir.

L'UNICEF a déclaré oeuvrer à l'amélioration de l'assainissement dans les régions touchées en distribuant des kits de purification de l'eau et des seaux aux familles, ajoutant qu'elle était sur le terrain avec les partenaires pour dispenser des soins de santé de base, des services de nutrition, d'approvisionnement en eau et d'assainissement, de protection des enfants et d'éducation.
-0- PANA AA/AR/FJG/IS/SOC 21mai2015

21 mai 2015 18:24:07




xhtml CSS