ONU: Des responsables de l'ONU exhortent les hommes à défendre davantage l'émancipation des femmes

New York, États-Unis (PANA) - Le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a souligné la nécessité de soutenir les aspirations des femmes en matière de leadership et de défendre l'égalité des sexes et l'émancipation des femmes.

Guterres a déclaré lundi, à l'ouverture de la session annuelle de la Commission de la condition de la femme (CSW) de l'ONU : «C'est vrai, je suis un homme, mais nous avons besoin de tous les hommes pour défendre l'émancipation des femmes. Notre monde a besoin de plus de femmes leaders et notre monde a besoin de plus d'hommes défendant l'égalité des sexes".

Il a souligné que «l'émancipation des femmes consiste à briser les barrières structurelles».

«Avec près d'un milliard de femmes entrant dans l'économie mondiale au cours de la prochaine décennie, l'émancipation libérera le potentiel de toutes ces femmes et jeunes filles et elles mèneront le monde vers un nouvel avenir», a déclaré le chef de l'ONU.

Guterres a cité une étude montrant que l'égalité des femmes peut ajouter 12 trillions de dollars américains à la croissance mondiale au cours de la prochaine décennie.

Il a souligné que lorsque les femmes participeront de manière significative aux processus de paix, les chances d'une paix durable augmenteront de 35% sur 15 ans.

Il a demandé aux États membres de l'ONU de dépasser le niveau actuel, où les femmes ne représentent que 3% des casques bleus de l'ONU.

"Nous nous sentons mieux quand nous ouvrons des opportunités pour les femmes et les filles: dans les salles de classe et de conseil, dans les rangs militaires et dans les pourparlers de paix, dans tous les aspects de la vie productive", a déclaré le chef de l'ONU.

Promettant que l'ONU et lui-même soutiendront les efforts en faveur de l'égalité des sexes, Guterres a déclaré : «Ne décrochons pas. Restons au charbon ».

Il a annoncé son adhésion à l'International Gender Champions, un réseau mondial qui rassemble les femmes et les hommes décideurs afin de briser les barrières de genre, en encourageant d'autres hauts dirigeants à faire de même.

Dans son allocution, Mme Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice exécutive d'ONU femmes, a souligné les lents progrès dans l'égalité des sexes.

Elle a déclaré : «Les développements positifs nécessaires ne se produisent pas assez rapidement, et ne touchent le nombre de vies à changer. Convenons d'une patience constructive ».

Elle a souligné que plus de la moitié de toutes les travailleuses dans le monde et jusqu'à 90% dans certains pays occupent un emploi informel, y compris des prestataires de soins dont les autres possibilités de vie peuvent être limitées lorsqu'elles accomplissent un travail non rémunéré et précieux de soins à domicile.

"Il y a 190 millions de femmes dans le secteur informel en Inde seulement", a noté Mme Mlambo-Ngcuka.

Elle a déclaré que les femmes gagnent aussi constamment moins que les hommes - un écart que les femmes considèrent comme «un vol à la lumière du jour».

"Il existe de nombreuses lacunes, notamment en ce qui concerne l'accès aux technologies numériques».

"L'investissement dans un pipeline de filles bien formées aux sciences, à la technologie, à l'ingénierie, aux arts et aux mathématiques pourrait augmenter la proportion de femmes dans la main-d'œuvre de l'industrie numérique de 25% actuellement et construire des matchs de compétences pour les emplois", a-t-elle déclaré.

"Ce que vous acceptez de faire pendant cette CSW pourrait être un accélérateur pour la mise en œuvre et la réalisation de l'Agenda 2030 pour le développement durable", a-t-elle ajouté.

Dans son discours, le président de l'Assemblée générale des Nations Unies, Peter Thomson, a déclaré que tous ses petits-enfants étaient des filles.

"À mesure qu'elles grandissent vers l'âge adulte, je ne peux pas supporter la pensée qu'elles ne jouiront pas des droits pleins et égaux avec leurs pairs masculins", a-t-il déclaré.

Thomson a déclaré qu'il se tournera vers l'Agenda 2030 pour le développement durable pour trouver la foi et être assuré que ses petites-filles ne vivront pas dans un monde qui manque encore du droit fondamental de l'égalité entre les hommes et les femmes.

"Le préambule de l'Agenda, son introduction, sa vision transformationnelle et ses principes et engagements communs sont tous imprégnés de la logique de l'égalité entre les sexes", a-t-il déclaré.

Il a également noté que le paragraphe 20 déclare que la réalisation du plein potentiel humain et du développement durable n'est pas possible si la moitié de l'humanité continue à se voir refuser ses pleins droits et possibilités.

«L'objectif 5 du développement durable vise spécifiquement à réaliser l'égalité des sexes et l'autonomisation de toutes les femmes et filles», a-t-il ajouté.

Mme Dalia Leinarte, Présidente du Comité pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes (CEDAW), a déclaré que cette année, le Comité a commencé à faire référence à des objectifs spécifiques de développement durable dans ses recommandations adressées aux États parties.

Elle a indiqué que le Comité est le groupe d'experts indépendants qui surveille la mise en œuvre de la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (CEDAW).

"La plupart des 27 observations finales que le Comité de la CEDAW a adoptées depuis juillet 2016, lient des ODD et des cibles spécifiques, aux articles pertinents de la Convention", a-t-elle déclaré.

Mme Leinarte a déclaré : «L'établissement de liens entre la Convention et l'Agenda 2030 a un grand potentiel pour faire progresser l'émancipation économique des femmes et permet au Comité d'appuyer les États dans la mise en œuvre des ODD.

La CSW est le principal organe intergouvernemental mondial dédié à la promotion de l'égalité entre les sexes et à l'émancipation des femmes.

Le thème de cette année est «l'émancipation économique des femmes dans un monde du travail en mutation». La soixante et unième session de la CSW aura lieu le 24 mars.
-0- PANA AA/MA/MTA/IS/SOC 14mars2017

14 mars 2017 18:25:31




xhtml CSS