ONU : L'UNICEF plaide pour la cessation de la violence contre les enfants au Soudan du Sud

New York, Etats-Unis (PANA) – Le Directeur exécutif de l'UNICEF, Anthony Lake, a lancé un appel "au nom de l'humanité et de la décence commune" pour un arrêt de la violence contre les enfants au Soudan du Sud, dans laquelle des garçons auraient été castrés et baignant dans leur sang et des filles de moins de huit ans sont violées et assassinées par des gangs.

"La violence contre les enfants au Soudan du Sud a atteint un nouveau niveau de brutalité et les détails de l'aggravation de la violence contre les enfants sont indicibles, mais nous devons parler d'eux", a déclaré M. Lake, dans un communiqué publié jeudi à New York.

Il a noté que près de 129 enfants de l'Etat d'Unity, au Soudan du Sud, ont été tués au bout de trois semaines, en mai.

"Les survivants signalent que les garçons ont été castrés et laissés en train de se vider de leur sang, et les filles aussi jeunes que 8 ans ont été violées et assassinées par des gangs; des enfants ont été attachés ensemble avant que leurs assaillants ne les égorgent et d'autres ont été jetés dans des bâtiments en feu", a-t-il déclaré.

"Les enfants sont aussi enrôlés dans des groupes armés des deux côtés à une échelle alarmante et on estime que 13 mille enfants ont été forcés de participer à un conflit contre leur gré.

«Imaginez les effets psychologiques et physiques sur ces enfants - non seulement de la violence qui leur est infligée, mais aussi de la violence qu'ils sont forcés d'infliger à d'autres.
"Au nom de l'humanité et de la décence commune, cette violence contre les innocents doit cesser", a-t-il conclu.

Le conflit en cours au Soudan du Sud a commencé en décembre 2013 et a été marqué par la violence brutale contre des civils et l'approfondissement des souffrances à travers le pays.

Quelque 120 mille personnes sont hébergées dans des enceintes de l'ONU au Soudan du Sud, tandis que l'ONU estime que le nombre de personnes qui en ont besoin pour 2015 comprendra un chiffre anticipé de 1,95 million de personnes déplacées à l'intérieur et une prévision de 293 mille réfugiés.
-0- PANA AA/AR/MTA/IS/SOC 18juin2015

18 juin 2015 21:11:06




xhtml CSS