Nigeria: la Cedeao condamne les attaques sporadiques de Boko Haram

Lagos, Nigeria (PANA) - La Cedeao a exprimé ses vives "inquiétudes" par rapport à la persistance des attaques du groupe terroriste, Boko Haram, dans le Nord-est du Nigeria, à la suite de l'attaque de la semaine dernière survenue dans la localité de Baga, dans l'Etat de Borno, et qui aurait fait 2.000 victimes.

Cependant, l'armée nigériane a désavoué ce chiffre exorbitant en déclarant que l'attaque n'a fait que 164 victimes dont 14 soldats de l'armée et 150 civils.

D'après un communiqué publié par la Commission de la Cedeao, le président Kadré Désiré Ouégraogo serait particulièrement attristé par les récentes attaques et destructions perpétrées par la secte islamiste dans la ville de Baga.

"Tout en condamnant ces attaques répréhensibles et ce mépris total de la vie humaine et de la propriété, le président de la Commission, au nom de la communauté de la Cedeao, étend sa solidarité et ses sympathies cordiales au gouvernement du Nigeria et aux populations de la République fédérale du Nigeria, avant d'exprimer ses sincères condoléances aux familles des victimes", souligne le communiqué de la Commission de la Cedeao.

La Cedeao a par ailleurs réitéré son engagement pour travailler avec le gouvernement nigérian, les Etats membres et toutes les parties prenantes pour mettre un terme aux attaques incessantes de la secte islamiste qui menacent la paix, la sécurité et la stabilité de la région, avant de saluer les efforts déployés par l'Union africaine, la Commission du bassin du Lac Tchad et les autres organisations dans ce sens.

L'agence PANA rapporte que l'insurrection islamiste au Nigeria qui a débuté depuis 5 ans, a coûté la vie à 13.000 personnes et a paralysé virtuellement les trois Etats les plus touchés par l'insurrection à savoir, les Etats de Borno, d'Adamawa et de Yobe.
-0- PANA SEG/VAO/BAD/BEH/IBA 13 janvier 2015

13 janvier 2015 16:32:56




xhtml CSS