Nigeria: L'armée qualifie le groupe indépendantiste biafrais (IPOB) d'organisation terroriste

Abuja, Nigeria (PANA) - L'armée nigériane a qualifié vendredi les populations autochtones du Biafra (IPOB), le groupe qui s'agite pour un Biafra indépendant dans la partie Sud-Est du pays, d'organisation terroriste.

Le Porte-parole de la Défense nigériane, le major général, John Enenche, dans un communiqué publié à Abuja, a énuméré des infractions pénales perpétrées par des membres d'IPOB dont le chef, Nnamdi Kanu, a promis la partition du Nigeria et la formation de la République indépendante du Biafra au prix de sa vie.

Kanu a été sous caution depuis qu'il a été arrêté et accusé de trahison. Il a clairement violé toutes les conditions de mise en liberté et a appelé ses membres à "réduire en cendres le Nigeria" le jour de son arrestation.

Dans de nombreuses vidéos, Kanu préconise la guerre, pas la paix, dénigre d'autres tribus et fait l'apologie de la haine, en particulier contre les tribus Yoruba et Igbo.

Qualifiant l'IPOB d'organisation terroriste, le général Enenche a déclaré que "certaines de leurs actions menées de manière clandestine et active, terrorisent le grand public et incluent la formation d'un service secret du Biafra, la formation de la garde nationale du Biafra, le blocus non autorisé de routes d'accès public, l'extorsion de fonds aux civils innocents au cours des blocus routiers illégaux, l'utilisation d'armes (pierres, cocktails molotov et machettes parmi autres) contre une patrouille militaire le 10 septembre 2017".

Selon Enenche, «ce groupe d'indépendantistes du Biafra (IPOB) qui constitue un défi á la sécurité dans le pays, s'est métamorphosé d'une étape à une autre. Après une analyse professionnelle et des développements récents, il est devenu opportun d'informer le grand public que la revendication des acteurs d'IPOB selon laquelle l'organisation n'est pas violente est fausse.

"La confrontation physique avec des troupes de l'armée régulière à un point de contrôle, le 11 septembre 2017, et á un autre point de contrôle militaire, le 12 septembre 2017, à Isialangwa, où un assaillant a tenté d'arracher son fusil á un soldat sont encore quelques exactions commises par l'lPOB.

"De ce qui précède, les forces armées du Nigeria souhaitent confirmer au grand public qu'IPOB est une organisation terroriste militante. Par conséquent, les parents et les résidents du Sud-Est et les autres Nigérians devraient conseiller les membres de leurs familles á ne pas adhérer au groupe.

"Le quartier général de la Défense réaffirme son engagement à gérer tous les défis de sécurité dans le pays et assure en outre à tous les Nigérians la protection des vies et des biens".
-0- PANA MON/VAO/MTA/IS/SOC 15sept2017

15 septembre 2017 21:59:35




xhtml CSS