Niger: des résultats encourageants obtenus dans la prise en charge des Personnes vivant avec le Vih-Sida

Niamey, Niger (PANA) – Des experts français et nigériens ont entamé, jeudi à Niamey, un atelier-bilan des activités de dix ans de partenariat en matière de prise en charge des Personnes vivant avec le Vih/Sida entre le Niger et Expertise France, une agence publique de coopération technique internationale française afin de dégager de nouvelles perspectives.

Ouvrant les travaux de cette rencontre, le ministre nigérien de la Santé publique, Dr Idi Illiassou, s’est félicité de ce que depuis la mise en œuvre de l'initiative nigérienne d'accès aux ARV en 2003, cette initiative a bénéficié du soutien opérationnel des associations françaises Entraide Santé 92, de GERES et de l'Initiative ESTHER. Cette expertise a été déployée pendant dix ans grâce au crédit d'intervention des ministères français en charge des Affaires étrangères et de la Santé», a déclaré le ministre.

Dr Illiassou a notamment indiqué que l'initiative a permis d'obtenir des résultats encourageants en matière de prise en charge des Personnes vivant avec le virus du Sida, avant de souligner que plus de 12.000 Personnes vivant avec le Vih/Sida (Pvvih) sont régulièrement suivies avec trithérapie anti-rétrovirale gratuite, dont plus de la moitié dans les sites soutenus par Expertise France.

Pour lui, les partenaires français ont œuvré aux côtés de son département à travers l'appui au Plan de Développement sanitaire 2010-2014, le renforcement de l'accompagnement psychologique et social des malades et de leurs familles; le renforcement des capacités de prise en charge dans plusieurs structures de santé; le renforcement de la protection des personnels de soins vis-à-vis des risques infectieux et l'accompagnement de la politique nationale de décentralisation de l'offre des soins aux Personnes vivant avec le virus du Sida.

Quant au représentant de l’agence Expertise France, Dionké Fofana, il a noté que: «Grâce aux actions multiformes et aux efforts concertés, le nombre de Personnes vivant avec le Vih s'est réduit de façon remarquable au Niger, l'accès aux traitements est devenu une réalité et la maladie recule », s'est-il réjoui.

Le représentant d'Expertise France a jeté un regard rétrospectif sur la prise en charge de cette maladie au Niger, précisant quelques étapes importantes avec la création de Mvs (Mieux Vivre avec le Sida) en 1994 qui a été le symbole et l'entame de la lutte contre le Sida où les femmes étaient au début de ce combat au Niger.

Il a rappelé que des actions concertées ont été menées partout pour que l'accès aux traitements et l'accès aux antirétroviraux deviennent une réalité en Afrique de façon globale et particulièrement au Niger.

M. Fofana a loué ce partenariat entre les experts du Nord et ceux du Sud qui a permis d'avoir plus accès à ces traitements. Il s'est également dit heureux de constater que l'accès au traitement est une réalité au Niger, rappelant quelques chiffres avec la mise en place de plusieurs initiatives notamment la mise en place des centres de prise en charge qui se sont développés au fil du temps.

Mais, a souligné M. Fofana, beaucoup de choses restent à faire notamment l’encadrement des patients et la sensibilisation de la Société toute entière. « Il nous faut prétendre à ces médicaments de dernière génération, nos patients doivent passer de la deuxième ligne de traitement à la troisième ligne. Nous avons besoin des médicaments sécurisés, des appareils appropriés et tous ceux-ci restent encore des défis importants à relever », a-t-il enfin indiqué.
-0- PANA SA/BEH/IBA 26oct2016

26 october 2016 14:25:50




xhtml CSS