Niger : Le soutien de l’Assemblée nationale et de l’ensemble des Nigériens sollicités

Niamey, Niger (PANA) - L'Agence nationale pour l'organisation de la 33ème session de la Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine (Agence UA 2019) à Niamey, a sollicité jeudi, l’appui de l’Assemblée nationale et de l'ensemble des Nigériens pour une meilleure organisation de l'événement.

Présentant devant les députés les résultats des activités de l’Agence et l'évaluation de ses besoins, le Directeur général de cette institution, le ministre Mohamed Saidil Moctar, a indiqué que le Niger a les capacités d'accueillir le Sommet de 2019 de l'Union africaine à Niamey, mais que le pays a besoin du soutien de tous.

«Si les Parlementaires adhérent à cette politique, on peut dire que la réussite est garantie», a-t-il déclaré, soulignant que l'organisation de cet événement est l'engagement du Président de la République, Issoufou Mahamadou, vis-à-vis de ses pairs lors de la 25ème session ordinaire de la Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine.

«Nous avons fait l'état des lieux de nos besoins. Nous avons conçu 20 projets dont la construction d'un centre de conférences et d'une cité de l'Union africaine, la modernisation de l'aéroport international Diori Hamani de Niamey avec un terminal, la construction des voiries, la formation des ressources humaines, surtout dans le domaine du protocole etc... », a poursuivi le ministre Mohamed Saidil Moctar.

Il a souligné que tous ces travaux seront effectués sans aucun financement de l'Etat du Niger. «L'Agence est obligée d'aller vers le secteur privé pour mener les travaux avec l'esprit de construire, gérer et transférer».

Entres autres projets, il y a celui de la rénovation de l'aéroport de Niamey avec le partenariat public-privé et la construction d’une salle de conférences d'un coût global estimé à 30 milliards de F CFA, d'une capacité d'accueil de 2000 à 3000 places. Il est également prévu la rénovation des hôtels et la construction de centres de commerce.

A l'issue de la présentation, les députés se sont dits édifiés sur le sujet ; ils ont fait des propositions pour la bonne conduite des projets, notamment, entre autres, la prise en compte de l'aspect de la gouvernance, de l'Internet, de l’implication des populations de Niamey dans la mobilisation à travers le recrutement des ouvriers, l'attribution des marchés sans tenir compte des considérations politiques, l’organisation des séances de salubrité afin d'assurer l'hygiène et l'assainissement etc….
-0- PANA SA/IS/SOC 19oct2017

19 octobre 2017 15:44:49




xhtml CSS