Nelson Mandela, gardien de la conscience morale de l'humanité", selon l'ex-ministre sénégalais Cheikh Tidiane Gadio

Dakar, Sénégal (PANA) – L'ancien ministre sénégalais des Affaires étrangères et président du Mouvement politique et citoyen (MPCL), le Dr Cheikh Tidiane Gadio, a salué la mémoire de Nelson Mandela, disparu jeudi, le qualifiant de "gardien de la conscience morale de l’humanité".

Dans une déclaration parvenue à la PANA, le Dr Gadio estime que  l’humanité toute entière doit être encouragée à être "fidèle à la mémoire et aux enseignements de Madiba".

"Si Mandela fut le père de la nation, il a aussi eu un privilège jamais accordé à un leader politique, celui d’être le premier président du monde, accepté par tous, aimé par tous, et dont la beauté éclatante du sourire nous a fait quelque peu oublier les laideurs persistantes d’un monde où la faim, l’injustice, la corruption, les inégalités sociales, l’esprit de suprématie, de même que l’usage immoral de la force continuent de sévir", indique-t-il.

Pour le Dr Gadio, Nelson Mandela, qu'il compare à d'autres grands héros de l’Afrique (Sankara, Lumumba, Nkrumah, Cheick Anta Diop, Amilcar Cabral),  n’a pas eu assez de son vivant pour récolter les fruits d’une vie entièrement dédiée aux autres.

Selon lui, "seul Mandela a eu le seul destin de pouvoir mener un combat de bout en bout et donner une défaite politique et morale aux dirigeants de son peuple (les tenants de l’apartheid), dans un esprit de pardon et de  réconciliation".

"Mandela nous a enseigné la ténacité, la fidélité à une cause, le triomphe modeste, la conviction que le pardon et la réconciliation sont supérieurs à la haine et à la vengeance, le culte de la paix, et enfin qu’il est possible en Afrique de servir et non de se servir", retient encore l'ancien ministre.

Le président du Mouvement politique et citoyen exhorte, particulièrement "les jeunesses africaines, à s’approprier les leçons de vie de Mandela et à célébrer chaque jour sa vie et son œuvre en s’engageant dans le combat politique panafricain et citoyen pour arrêter les guerres, les conflits, les injustices, l’angoisse de l’économie criminelle des Jihadistes et narco-trafiquants, et les méfaits de la malgouvernance".

-0- PANA KAN/JSG/SOC 07dec2013

07 décembre 2013 15:01:28




xhtml CSS