Nelson Mandela, ambassadeur de bonne volonté de l'UNESCO

Dakar- Sénégal (PANA) -- Le directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsuura, a nommé, mardi, Nelson Mandela, l'ancien président d'Afrique du Sud, ambassadeur de bonne volonté de l'organisation culturelle mondiale au cours d'une cérémonie organisée à la Fondation Nelson Mandela à Johannesburg.
M.
Mandela, s'est vu décerner ce titre "en reconnaissance de son leadership remarquable dans la lutte contre l'apartheid et la discrimination raciale dans son pays et dans le monde", a déclaré M.
Matsuura.
En outre, "l'engagement de M.
Mandela pour la réconciliation entre les différentes communautés, son engagement sans faille envers la démocratie, l'égalité et l'éthique, son soutien à tous les opprimés de la terre et sa contribution exemplaire à la paix et la compréhension internationales" lui ont valu d'être honoré de cette manière par l'UNESCO, a déclaré son directeur.
Né le 18 juillet 1918 à Tembu, un petit village du Transkei dont son père était le chef, Nelson Rolihlahla Mandela a été le premier membre de sa famille à aller à l'école.
Son implication dans la politique a commencé alors qu'il était étudiant à l'Université de Fort Hare, une institution réservée aux Noirs dans l'Afrique du Sud de l'apartheid.
Après être devenu membre du parti du Congrès national africain en 1942, il est devenu un opposant notable du gouvernement de la minorité blanche, qui l'a arrêté et jugé pour son activisme anti- apartheid en 1962 et l'a gardé en prison jusqu'en 1990.
Il est reconnu mondialement comme un combattant de la liberté et l'appel "Libérez Nelson Mandela" était devenu le cri de ralliement des militants anti-apartheid.
En 1991, il a reçu avec le président F.
W.
de Klerk, qui avait ordonné sa libération de prison, le prix de la Paix Félix Houphouët-Boigny de l'UNESCO.
Deux ans plus tard, les deux hommes se partageaient le Prix Nobel de la paix, la distinction la plus prestigieuse du monde.
M.
Mandela a été le premier président démocratiquement élu de son pays de 1994 à 1999, en supervisant la transition de l'Afrique du Sud d'un régime minoritaire vers un pouvoir majoritaire, ce qui lui a valu le respect de la communauté internationale pour sa promotion de la réconciliation.
Depuis qu'il s'est retiré du pouvoir, il milite au nom de plusieurs organisations sociales et des droits de l'Homme.
En tant qu'ambassadeur de bonne volonté de l'UNESCO, M.
Mandela rejoint un groupe de célébrités qui ont généreusement accepté de mettre leur talent et leur statut au service de la promotion du travail et des idéaux de l'UNESCO.

12 juillet 2005 13:26:00




xhtml CSS