NEPAD: Obasanjo salue le soutien de la communauté internationale

Lagos- Nigeria (PANA) -- Le président nigérian Olusegun Obasanjo a déclaré lundi que le Nouveau Partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD), la nouvelle plate-forme pour le développement du continent, a reçu un large appui de la part de la communauté internationale depuis son lancement.
Selon un communiqué publié à Abuja par la porte-parole de la Présidence nigériane, Remi Oyo, M.
Obasanjo, qui est le président du Comité de mise en oeuvre du NEPAD, a fait cette déclaration au cours de la séance plénière de la troisième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique ( TICAD III).
Le dirigeant nigérian a déclaré que le NEPAD avait bénéficié "de l'appui louable" de l'ONU, du Groupe des huit pays les plus industrialisés (G8) et d'autres partenaires internationaux.
  "Le partenariat avec le G8 est un processus à long terme dont les bases sont en train d'être consolidées", a dit le président Obasanjo.
Il a affirmé que les dirigeants du NEPAD étaient en train de chercher les moyens de renforcer le partenariat avec les pays développés et d'autres pays en Asie et en Amérique latine, ajoutant que la TICAD allait contribuer à élargir le partenarait entre l'Afrique et l'Asie.
   M.
Obasanjo a exhorté les participants à la conférence à faire le bilan des progrès accomplis dans le cadre de l'initiative du Japon en faveur du développement de l'Afrique, et de prendre de nouvelles orientations, si nécessaire.
"La TICAD, qui est antérieure au NEPAD et qui est une initiative du Japon qui bénéficie de la reconnaissance de tous les dirigeants africains, devrait être incorporée dans le NEPAD", a proposé le président nigérian.
Par ailleurs, le président Obasanjo a indiqué qu'un plan d'action à court terme avait été préparé dans le cadre du NEPAD pour mettre l'accent sur les domaines prioritaires que sont l'agriculture, l'énergie, les transports, la fourniture d'eau ainsi que les nouvelles technologies de l'information et de la communication.
  Il a ajouté que le plan faisait actuellement l'objet de discussions entre les milieux d'affaires et les partenaires au développement, faisant également savoir que des plans d'action à moyen et long terme pour le NEPAD étaient en cours de préparation dans les domaines des infrastructures et du développement.
  Le président du Comité de mise en oeuvre du NEPAD a également affirmé que les dirigeants africains accordaient la priorité à la résolution des conflits en Afrique.
"La paix et la sécurité sont des conditions indispensables pour tout développement", a souligné le numéro un nigérian.
Il a donné les exemples de prévention et de résolution des conflits au Liberia, en Guinée-Bissau et en République démocratique du Congo, où "les Africains ont pu mettre en place un plan de paix".
Le président nigérian a affirmé que le NEPAD accordait également une grande importance à la bonne gouvernance, rappelant que les dirigeants du NEPAD avaient lancé, en mars 2003, le Mécanisme africain de la Revue des pairs, et nommé un comité indépendant de personnalités éminentes chargées de sa mise en oeuvre.
Il a précisé que 16 pays africains, notamment le Nigeria, avaient déjà accepté de participer au Mécanisme de la revue des pairs, et que des efforts étaient menés pour encourager d'autres pays à faire de même.
  "Ce Mécanisme est unique dans le contexte africain, et constitue une mesure importante en faveur de la promotion de la bonne gouvernance et de la transparence, ainsi qu'une opportunité pour partager des expériences", a déclaré le président Olusegun Obasanjo.

29 septembre 2003 16:43:00




xhtml CSS