Mogae prône la circoncision dans la lutte contre le VIH

Maputo- Mozambique (PANA) -- L'ancien président du Botswana, Festus Mogae, a recommandé aux leaders africains d'envisager la circoncision comme un moyen pour ralentir la propagation du VIH/SIDA.
"Nous devons expliquer aux gens que la circoncision offre de grandes chances de ne pas être infecté par le VIH.
Ceci ne signifie pas que les gens sont immunisés contre le virus" a déclaré M.
Mogae, qui dirige une organisation dénommée «Parrains pour une génération sans VIH» créée par d'anciens chefs d'Etat et d'éminentes personnalités africaines.
S'exprimant à Maputo au cours d'une conférence de presse, il a exhorté les gouvernements africains "à faire savoir à leurs populations de ne pas entretenir de rapports sexuels avec plusieurs partenaires parce que cela constitue une des pratiques qui favorisent la propagation du VIH/SIDA".
En visite au Mozambique à la tête d'une délégation de son organisation, M.
Mogae a rencontré plusieurs responsables du pays dont le ministre de la Santé, Ivo Garrido.
Parmi les membres de “Parrains d'une génération sans HIV/SIDA» figurent les anciens présidents du Mozambique, Joachim Chissano, de la Tanzanie, Benjamin Mkapa, de la Zambie, Kenneth Kaunda, et l'archevêque anglican sud-africain, Prix Nobel de la paix, Desmond Tutu.

10 février 2009 21:44:00




xhtml CSS