Mise en place d'une académie d'aviation civile Chine-Afrique bientôt à Maurice

Port-Louis, Maurice (PANA) - Le Premier ministre mauricien, Pravind Jugnauth a annoncé, mardi, la création d'une académie sino-africaine de l'aviation civile à Maurice, qui s'attaquera au déficit actuel en Afrique et dans la région.

S’adressant à 500 délégués de la 27e Assemblée générale annuelle, conférence et expositions du Conseil international des aéroports (ACI) Afrique/Monde qui se tient à Maurice, le Premier ministre a déclaré que l'Académie s'occupera également du personnel hautement qualifié qui, à son tour, aidera le secteur de l'aviation et des aéroports de la région africaine à atteindre son plein potentiel.

Il a souligné que l'Académie ne s'adressera pas seulement aux Mauriciens aspirant à devenir des professionnels de l'aviation, mais offrira également des opportunités uniques pour les voisins africains et pour les pays de la région.

En outre, M. Jugnauth a annoncé que le centre de formation aéronautique de l'aéroport de Mauritius Co Ltd (AML) de l'aéroport a récemment obtenu la certification Trainair Plus de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) et a ainsi rejoint le réseau international réputé des institutions de formation aéronautique approuvées par l'OACI.

Parlant de l'île Maurice, le Premier ministre a déclaré que le gouvernement travaille continuellement à rendre la compagnie aérienne nationale Air Mauritius plus forte et plus résistante pour faire face aux défis à venir.

Il a annoncé que le transporteur national, qui fête, cette année, son 50ème anniversaire, accueillera son premier Airbus A350-900, cette semaine.

S'exprimant sur le succès des bonnes compagnies aériennes qui dépendent fortement de l'efficacité des aéroports qui les desservent, le Premier ministre a réitéré l'engagement du gouvernement mauricien à faire en sorte que l'aéroport et ses infrastructures soient prêts à soutenir les aspirations du pays.

Plusieurs initiatives ont été mises en place à cette fin. Ils comprennent l'extension des installations du terminal de l'aéroport ; l'examen et la mise à jour du plan directeur de l'aéroport; la construction d'un centre intégré de dédouanement pour le traitement rapide et le dédouanement des marchandises en transit ; la mise en œuvre de l'«initiative de rapidité de commercialisation» permettant au gouvernement de couvrir jusqu'à 40% des coûts de transport aérien pour l'exportation de produits fabriqués localement ; améliorer la facilité de faire des affaires et promouvoir la mise à jour continue des compétences et des connaissances de la main-d'œuvre.

La directrice générale d'ACI World, Mme Angela Gittens a, pour sa part, évoqué le rôle joué par les aéroports dans la croissance socio-économique d'un pays.

En ce qui concerne les volumes de trafic, Mme Gittens a souligné que les processus de transport de passagers et de marchandises devront changer de façon spectaculaire dans un avenir proche et lointain, compte tenu de la croissance prévue du trafic aérien.

Selon ACI World, les volumes de trafic dépasseront 40 milliards de passagers et 145 millions de tonnes de marchandises d'ici 2029, ce qui signifie que les aéroports, les compagnies aériennes et leurs fournisseurs seront de plus en plus sollicités pour optimiser l'utilisation des technologies, des processus et des développements. Les aéroports devront également améliorer continuellement leur niveau de service.

Cette conférence qui s'achève, mercredi, regroupe environ 500 leaders de l'industrie aéroportuaire de plus de 70 pays, se concentrant sur des sujets de grand intérêt qui façonnent l'évolution rapide de l'industrie aéroportuaire.
-0- PANA NA/IS 17oct2017

17 octobre 2017 17:47:02




xhtml CSS