Mise en place d'un numéro unique d'identification en Côte d'Ivoire

Abidjan, Côte d'Ivoire (PANA) - Les autorités ivoiriennes viennent de mettre en place un comité national technique chargé de conduire la mise en place du Registre National des Personnes Physiques. Ce projet devra être effectif à partir de 2019.

C'est un pas important vers le développement en attribuant à terme, à chaque citoyen, un numéro unique d’identification pour tous les actes de la vie. C’est l’objectif des autorités ivoiriennes en mettant en place le comité de réflexion sur la constitution d’un Registre National des Personnes Physiques.

Le projet, qui rentre dans le cadre du vaste programme « Emergence 2020 » initié par la Côte d’Ivoire, dont le renforcement de la gouvernance administrative et sécuritaire, constitue l’un des axes prioritaires.

Vincent Tohbi, directeur de Cabinet au ministère de l’Intérieur, a, dans sa déclaration, affirmé que: "ceux qui ont attaqué Bassam le 13 mars 2016 ont également participé à l’attaque du Splendide Hôtel à Ouagadougou. Ils seraient impliqués dans les attaques de Bamako. Il y aurait donc des nébuleuses qui auraient préparé ces attaques et qui auraient voyagé au-delà de certaines frontières pour pouvoir préparer leurs actes.

"Si nous avions un système de traçabilité en plus de tous les avantages que nous avons dans un système assez peaufiné, nous aurions pu suivre ces terroristes, nous aurions pu démanteler les réseaux dormants pour assurer la sécurité de nos populations", a-t-il expliqué.

Il s’agit donc de mettre en place un outil moderne de l’identité des personnes. C’est un système qui va permettre la traçabilité de toutes les personnes vivant en Côte d’Ivoire et celles rentrant sur le territoire ivoirien.

M. Konaté Diakalidia, directeur général de l'Office national d’identification, a révélé que la Côte d'Ivoire dispose déjà de près de huit millions de personnes dans sa base de données  identification. Selon lui, il y a un début d’informatisation de certains centres d’état civil, et qu'il s’agit maintenant, dans une approche intégrée avec les autres ministères, de mettre toutes ces données dans une base commune pour que les autres ministères, en fonctions de leurs besoins, puissent demander des documents, des informations fiables et exactes sur les personnes qui vivent ou qui sont en transit sur le territoire ivoirien.  

Le comité technique ms en place aura pour tâches, la traduction du Registre National des Personnes Physiques en plan d’actions, l’état des lieux de l’état civil et de l’identification des personnes, l’analyse du cadre législatif réglementaire de l’état civil, l’identification, la préparation, la coordination et le suivi-évaluation de l’ensemble des projets qui seront exécutés dans le cadre du Registre National des Personnes Physiques.

Pour réussir sa mission, la Côte d’Ivoire est allée s’imprégner des expériences de la Mauritanie et du Cap-Vert en matière de fichier unique de la population, a-t-on souligné.
-0- PANA JU/BEH/IBA 21juin2016

21 juin 2016 14:31:21




xhtml CSS