Mise en place au Congo d’un fonds national de lutte contre le VIH/SIDA

Brazzaville, Congo (PANA)   - Les participants à la troisième session ordinaire de la coordination nationale du Conseil national de lutte contre le VIH/SIDA (CNLS) ont décidé de la création d’un fonds national de lutte contre le VIH/SIDA, indique le communiqué final de la rencontre qui s'est déroulée ce jeudi à Brazzaville, la capitale.

Cependant, les modalités de mise en œuvre de ce fonds n’ont pas été précisées.

Les participants ont également recommandé le maintien des financements actuels, l’absorption du gap de financement par le budget de l’Etat, la continuation du plaidoyer auprès des partenaires techniques et financiers, l’intensification des activités d’information, d’éducation et de communication, ainsi que la mise en place des unités de lutte contre le SIDA dans les ministères qui n’en disposent pas encore.

S'exprimant lors de la séance d'ouverture de la rencontre, le ministre congolais de la Santé et de la Population, François Ibovi, a déclaré qu'au Congo l’épidémie du VIH/SIDA est de type généralisé avec une prévalence nationale de 3,2 pour cent, pour une population de près de quatre millions d’habitants.

«Le nombre de Personnes vivant avec le VIH/SIDA au Congo est de 83.000 dont 38.500 attendent d’être prises en charge, tandis que 16.310 sont actuellement sous Antirétroviraux (ARV)», a-t-il affirmé.

Une étude réalisée en 2011 par le CNLS révèle que la prévalence du VIH/SIDA est plus élevée dans les groupes à risques, tels que les professionnels du sexe (7,5 pour cent) et les détenus (8,3 pour cent).

L'enquête révèle également que les femmes sont deux fois plus touchées que les hommes.
-0- PANA MB/AAS /IBA 27dec2012

27 décembre 2012 15:53:09




xhtml CSS