Mise en oeuvre du 7e Plan quinquennal de la BADEA en janvier 2015

Dakar, Sénégal (PANA) - La Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA) entend mettre en œuvre son septième Plan quinquennal (2015-2019) en janvier 2015. Le Plan a été approuvé par le Conseil des Gouverneurs, lors de sa 39ème réunion tenue à Tunis, en avril 2014.

Le septième Plan quinquennal (2015 -2019) a porté le volume des engagements de la BADEA à 1.600 millions de dollars US, soit une augmentation de 600 millions de dollars US par rapport au sixième Plan (2010-2014).

Une dotation de 250 millions de dollars est prévue pour la première année du Plan. Ensuite, une augmentation progressive est retenue pour le reste de la période du Plan. Les allocations de la dernière année, 2019 s’établiront à 350 millions de dollars.

Dans ce Plan, un montant de 1.100 millions de dollars sera alloué pour le financement des projets du secteur public. Le secteur privé recevra 450 millions de dollars, tandis que les opérations d’assistance technique bénéficieront de 50 millions. Une enveloppe annuelle entre 150 et 250 millions est destinée au financement des exportations arabes vers les pays africains éligibles aux financements de la BADEA.

Le Plan a été mis en place conformément à la résolution du Conseil des Gouverneurs de  2013, stipulant l’augmentation de 50% (soit 1.400 millions de dollars) du capital de la BADEA pour atteindre 4.200 millions.

Profitant d'une longue expérience et de savoir-faire, la BADEA poursuivra ses efforts visant à renforcer son rôle, diversifier ses interventions et améliorer la qualité de ses opérations à travers le financement des projets dans le secteur public et privé et la fourniture de l’assistance technique aux pays africains afin de les aider à renforcer leurs capacités humaines et institutionnelles.

De même, la BADEA renforcera ses efforts visant à encourager les exportations arabes vers les pays africains en vue de promouvoir les échanges commerciaux entre les deux régions. La BADEA essayera de maintenir une forte présence dans les pays de l'Afrique sub-saharienne, ce qui contribuera au renforcement de la coopération arabo-africaine.
-0- PANA PT/IS/IBA  29oct2014

29 أكتوبر 2014 11:37:29




xhtml CSS